1. / Se soigner
  2. / Homéopathie

Placebo et homéopathie : quelle différence ?

Je me soigne par homéopathie, et mon entourage me dit que c'est un placebo. Qu'en pensez-vous ?

Rédigé le , mis à jour le

Placebo et homéopathie : quelle différence ?

Les réponses avec le Pr. Jean-François Bergmann, médecin interniste à l'hôpital Lariboisière (Paris) et le Dr Jean-Jacques Aulas, psychiatre et psychopharmacologue clinicien au CHU de Saint-Etienne :

"D'abord le remède homéopathique, sur le plan physico-chimique, ne contient rien. Il n'y a plus une seule molécule et c'est donc vraiment un médicament pharmacologiquement inerte au terme chimique du terme.

"A partir de la neuvième Centésimale Hahnemanienne (CH), il n'y a plus rien, vous dépassez le nombre d'Avogadro, vous le dépassez. Qu'ils le veuillent ou pas, c'est un fait.

"Par contre, on peut très bien dire : ça ne contient rien mais ça a un effet, la mémoire de l'eau, tout ce que vous voulez… Donc on va tester cette assertion cliniquement par des essais cliniques en double aveugle. Tous les essais cliniques en double aveugle qui ont testé des remèdes homéopathiques contre des placebos et qui l'ont testé correctement, ne montrent aucune différence entre le remède homéopathique et le placebo. Cela aussi est un fait.

"Mais je crois que l'acte homéopathique est la magnification du placebo. Quand je vais voir mon médecin normal et que je lui dis que j'ai mal à la tête, il me donne du paracétamol. Mon fils va le voir parce qu'il a mal au pied, il aura du paracétamol. Ma mère va le voir parce qu'elle a mal au dos, elle aura du paracétamol… Le paracétamol devient un médicament banal.

"Je vais voir l'homéopathe, il me garde 40 minutes. Il ne me donne pas le même granule si c'est ma narine gauche qui est bouchée ou si c'est ma narine droite, si ça coule le matin ou le soir. Donc il m'a tellement écouté, il est tellement rentré dans mes symptômes qu'une fois qu'il me donne ce placebo, il l'a magnifié et l'effet placebo a été maximalisé par la consultation homéopathique. Quand il passe 40 minutes pour savoir si c'est mon nez me gratte, me gratouille ou me chatouille, il me renforce dans une conviction qu'il m'a écouté, qu'il m'a pris en charge, qu'il a tenu compte de tous mes symptômes et son traitement qui arrive derrière est magnifié. Donc il marche mieux."

En savoir plus :

 

Sponsorisé par Ligatus