1. / Se soigner
  2. / Histoire de la médecine

Edward Jenner, le père de la vaccination

C'est un médecin anglais, Edward Jenner, qui est à l'origine de la vaccination en 1796. A l'époque, l'homme n'avait qu'un seul but : éradiquer la variole, une maladie hautement contagieuse et mortelle.

Rédigé le

Edward Jenner, l'inventeur du vaccin contre la variole

Londres. 1712. Une mère est désemparée. Elle le sait, son enfant va mourir, les symptômes ne laissent aucun doute : sa petite fille a contracté la variole. A l'époque, il n'existe aucun remède. La variole décime des générations entières. Et ceux qui en réchappent sont marqués à vie par de terribles cicatrices. De nombreux médecins cherchent une solution pour lutter contre cette contagion mortelle. Et c'est un modeste médecin anglais qui va la trouver.

En 1796, le Dr Edward Jenner est appelé dans une ferme de son comté de Gloucester. Une jeune fermière Sarah Nelmes craint d'avoir attrapé la variole. Depuis quelques jours, d'effrayantes pustules sont apparues sur ses mains et ses bras. Ces pustules ne sont pas le signe de la variole mais d'une autre maladie transmise par les vaches : le cowpox, un virus qui selon Jenner pourrait même avoir des vertus. Les personnes atteintes de cette maladie (maladie des trayeurs) ne contractent en effet jamais la variole.

Le père de l'immunologie

Lors de l'examen, le médecin a une révélation. A partir de cette constatation, le Dr Jenner imagine donner cette maladie de la vache aux personnes pouvant être exposées un jour à la variole pour la prévenir. Il tente alors une expérience : il fait venir à son cabinet Sarah Nelmes, la jeune fermière atteinte du cowpox ainsi que le fils de son jardinier, James Phipps. Le médecin prélève du pus provenant d'une des pustules de la main de Sarah et l'inocule à son jeune cobaye.

Il lui faut alors apporter la preuve que le jeune garçon est protégé contre la variole. Quelques semaines plus tard, le Dr Jenner tente une expérience folle. Il récupère le pus d'un varioleux et l'inocule à James. Résultat, le petit garçon ne contracte pas la variole. Le Dr Edward Jenner est persuadé qu'il vient de faire une découverte extraordinaire. Il rédige un article scientifique en espérant la gloire. Mais il n'obtient que des critiques et des railleries alors qu'avec cette expérience, il vient de créer la vaccination. Malgré cela, il continue ses recherches et vaccine de nombreux enfants dans sa région.

En 1798, le Dr Edward Jenner écrit un livre qui va enfin faire le tour du monde. Et cette fois, le succès est au rendez-vous. Son ouvrage est traduit en plusieurs langues. Le monde découvre enfin la vaccination. Ce procédé est tellement efficace qu'il sera repris et appliqué à d'autres maladies. En 1823, Edward Jenner meurt sans avoir vu l'aboutissement de son travail. Le dernier cas de variole sera recensé en 1977 en Somalie.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus