Secours : trop d'appels abusifs aux numéros d'urgence

Léger malaise, chien égaré, demande de dépannage… les appels passés au SAMU, aux pompiers ou à la police ne sont pas toujours justifiés. La Préfecture de police de Paris lance une campagne de sensibilisation sur les conséquences de ces appels abusifs. Les explications en images.

Maroussia Renard
Rédigé le , mis à jour le

En savoir plus :

Dans les médias

 

 

 

 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !