AstraZeneca : une enquête ouverte après le décès d’un étudiant vacciné

Un étudiant en médecine nantais a été retrouvé mort le 18 mars dans son appartement. Aucun lien n’a été établi pour le moment entre sa mort et sa vaccination début mars avec AstraZeneca. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
AstraZeneca : une enquête ouverte après le décès d’un étudiant vacciné

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de la mort d'un étudiant en médecine plusieurs jours après avoir été vacciné contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca, a annoncé ce 23 mars l'Agence régionale de Santé (ARS) des Pays de la Loire.

"Un signalement a été effectué auprès de la pharmacovigilance et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), comme cela est prévu par la procédure", a précisé l'ARS.

A lire aussi : L’OMS recommande de poursuivre l’utilisation d’AstraZeneca

Les causes encore inconnues

"Le procureur de la République a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort. Dans ce cadre, une autopsie a été réalisée et des expertises complémentaires sont en cours afin de déterminer les causes du décès qui à ce stade ne sont pas connues", selon l'ARS.

"Dans le cadre de notre surveillance renforcée des troubles thromboemboliques, nous avons été informés d’un cas de décès d’une personne de 24 ans plusieurs jours après une vaccination avec le vaccin AstraZeneca", avait annoncé lundi soir l'ANSM dans un communiqué sans autre précision.

Pas de lien établi avec le vaccin

"A ce stade, aucun élément ne permet de conclure en faveur du rôle du vaccin. Ce cas de décès fait l'objet d’une investigation clinique approfondie par les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)", a précisé l'agence.

Dans la foulée de plusieurs pays, la France avait temporairement suspendu la semaine dernière la vaccination à l'AstraZeneca en raison de possibles effets secondaires.