1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : où en est l'épidémie en France, en Chine et dans le monde ?

Avec 170 morts et près de 7800 malades au total dans le monde, l'épidémie de coronavirus se poursuit. De nombreux pays, dont la France, organisent le rapatriement de leurs ressortissants présents à Wuhan.

Rédigé le

Coronavirus : où en est l'épidémie en France, en Chine et dans le monde ?
L'épidémie de coronavirus s'est propagée dans plus de seize pays.

38 décès sur les dernières 24 heures : c’est le plus grand nombre de décès en une seule journée depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Une étude chinoise évalue la période d’incubation du virus à 5,2 jours, et recommande une période de quarantaine de 14 jours pour les personnes exposées.

L’OMS a appelé le « monde entier à agir » et va tenir ce 30 janvier une réunion pour déterminer si l’épidémie « constitue une urgence de santé publique de portée mondiale ».

Dans ces conditions, le rapatriement des ressortissants de nombreux pays étrangers s’organise. Les Etats-Unis et le Japon ont déjà ramené près de 200 personnes chacun. L’Italie, l’Allemagne, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Royaume-Uni planifie d’affréter à leur tour des avions.

Et les Français ?

Un premier avion français a décollé cette nuit entre 3h et 4h30 du matin. Un deuxième appareil est prévu plus tard dans la semaine. Au total, ces deux avions devraient rapatrier 250 Français et une centaine d’Européens.

Sur le territoire français, cinq cas ont été confirmés, dont trois étaient les premiers cas en Europe. L’un d’entre eux est hospitalisé à Bordeaux, les quatre autres se trouvent à Paris. Tous les cinq avaient passé du temps en Chine récemment. Les deux derniers cas sont des touristes venus de Chine.

Témoignage d'un Français en Chine

A Wuhan, point d’origine de l’épidémie, les habitants prennent toutes les précautions possibles. Charles Germain est un Français en visite chez sa belle-famille depuis le 21 janvier dans la ville confinée.

Il raconte la situation difficile à laquelle il devrait échapper d’ici quelques heures grâce à l’avion envoyé par la France. Pour livrer son témoignage, le Français, couvert de la tête aux pieds pour éviter tout risque d'infection, s'est posté près d'une station de métro fermée. 

Des conséquences plus que médicales

Même si des avions sont envoyés par une dizaine de pays pour rapatrier leurs ressortissants, des compagnies aériennes comme British Airways, Lufthansa, Iberia ou Lion Air ont annoncé la suspension de leurs vols vers la Chine. La Russie va même fermer ses frontières avec la Chine.

L’impact de l’épidémie va jusqu’à générer une « incertitude » pour l’économie mondiale, selon le président de la banque centrale américaine Jerome Powell. De nombreuses usines et entreprises de Wuhan resteront fermées jusqu’au 9 février au moins pour limiter la propagation du virus.