1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : cinq personnes infectées en Haute-Savoie

Quatre adultes et un enfant ont été infectés aux Contamines-Montjoie en Haute-Savoie, alors que le bilan mondial s’alourdit et que l’OMS redoute que l’épidémie n’ait encore révélé que "la partie émergée de l’iceberg".

Rédigé le

Coronavirus : cinq personnes infectées en Haute-Savoie
Les Contamines-Montjoie. Crédits Photo : Creative Commons / Jean-Pol GRANDMONT

Nouvelles contaminations aux Contamines. Cinq malades du nouveau coronavirus ont été repérés et hospitalisés sans signe de gravité en France, aux Contamines-Montjoie en Haute-Savoie, ont annoncé les autorités sanitaires le 8 janvier. Ils portent le total de cas à 11 dans le pays.

Il s’agit de cinq Britanniques - quatre adultes et un enfant - ayant côtoyé fin janvier un compatriote de retour de Singapour dans un chalet de Haute-Savoie pendant quatre jours. Ces cas représentent un "cluster", c'est-à-dire un regroupement de plusieurs cas autour d'un "cas initial".

A lire aussi : Coronavirus : l’OMS alerte sur la pénurie mondiale d'équipements de protection

11 personnes hospitalisées

Ces cinq personnes positives au nouveau coronavirus ont été hospitalisées. Six autres "contacts proches", également britanniques, qui ont résidé dans le même chalet ont également été hospitalisées à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble par mesure de précaution. Les tests menés sur ces six personnes se sont révélés négatifs, a confirmé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Par ailleurs, l’état clinique de ces 11 personnes "ne présente aucun signe de gravité", a précisé la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Premiers prélèvements "négatifs"

Les personnes qui ont été "en contact" avec les cinq ressortissants britanniques infectés ont la possibilité de réaliser des tests biologiques. Pour le moment, 46 prélèvements ont été réalisés, essentiellement sur des enfants. Les résultats des 21 premiers prélèvements se sont révélés "négatifs" au coronavirus et 25 autres sont toujours en cours d'analyse, a annoncé le 9 février le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, y voyant "déjà une très bonne nouvelle".

Trois écoles primaires fermées "par précaution"

L'école primaire Alexis-Bouvard aux Contamines-Montjoie, où est scolarisé l'enfant contaminé, est fermée jusqu'à nouvel ordre depuis le 8 février. L’école de Saint-Gervais, où cet élève de CM1 a suivi des cours de français pendant une demie journée le 6 février, est également fermée par mesure de précaution. Enfin, l'école Montessori de Thonon-les-Bains est aussi fermée par mesure de précaution car l’enfant s’y est rendu "quelques heures". Des "enfants ainsi que des enseignants" sont sous surveillance "car considérés comme ayant eu un contact rapproché avec l'enfant" malade, rapporte Jérôme Salomon.

Pour informer les habitants de Haute-Savoie, un numéro de téléphone dédié à ce "cluster" a été ouvert : le 0800 100 379.

Seulement "la partie émergée de l’iceberg"

Les derniers chiffres officiels en date du 10 février font état de 908 morts en Chine continentale, où le nombre des personnes infectées dépasse les 40.000. Dans le monde, plus de 320 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti dimanche 9 février que l'épidémie mondiale n'avait peut-être pour l'heure que révélé "la partie émergée de l'iceberg".

L'expansion du virus hors de Chine pourrait s'accroître avec la transmission de la maladie par des personnes n'ayant jamais voyagé dans ce pays, selon l’OMS. "Il y a eu des cas inquiétants de propagation du #2019nCoV par des personnes sans antécédents de voyage" en Chine, a ainsi tweeté Tedros Adhanom Ghebreyesus. "La détection d'un petit nombre de cas peut indiquer une transmission plus répandue dans d'autres pays", a-t-il averti, alors qu'une "mission internationale d'experts" de l'OMS est attendue ce 10 février en Chine.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr