1. / Maladies
  2. / Maladies hormonales
  3. / Thyroïde

Ch@t : Les dysfonctionnements thyroïdiens

Lundi 6 décembre, de 15 h à 16 h : Avec les réponses du Pr. Philippe Touraine, chef du service Endocrinologie et Médecine de la reproduction et du Dr Carine Courtillot du service Endocrinologie et Médecine de la reproduction de l'hôpital La Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Les dysfonctionnements thyroïdiens
Ch@t : Les dysfonctionnements thyroïdiens
Sommaire

Les réponses du Pr. Philippe Touraine

  • J’ai 29 ans et j’ai 4 nodules de petites tailles, quels sont les surveillances à mettre en place et quels sont les risques dus à cette présence de nodules ? Peuvent-ils disparaître spontanément ?

Tout dépend de la taille des nodules; s'ils font moins de 1 cm il n'y a pas de surveillance particulière; s’il font plus d’un cm il faut faire une échographie annuelle et discuter la cytoponction en fonction du caractère à l'écho; parfois ils peuvent disparaître spontanément.

  •  Le contrôle de la Thyréostimuline doit être effectué plus ou moins tous les 3 mois ?

Tout dépend de l'histoire initiale, cela peut aller de 1 mois si hypothyroïdie au début de la mise en route du traitement à tous les 6 mois lorsque l'équilibre sous traitement est atteint.

  •  Lors d’une prise de sang mon docteur a remarqué une hausse des anticorps anti thyroperoxydase (30 fois la norme) avec une thyréostimuline normale et sans autres signes cliniques. Est-ce que cela peut aboutir à long terme, à une hypothyroïdie ?

Oui cette présence d'anticorps peut aboutir à une hypothyroïdie, il faut donc doser la Thyréostimuline tous les ans et de façon plus répétée si des symptômes particuliers apparaissent.

  •  J’ai 34 ans et j’ai découvert une hypothyroïdie depuis peu. Mon endocrinologue m’a prescrit un traitement par Lévothyroxine sodique 25 car j’ai un désir de grossesse. Qu’est-ce que vous en pensez ? Peut-on expliquer une déprime avec un tel taux ?

Effectivement le taux de TSH est modérément augmenté mais s'il y a désir de grossesse il faut effectivement prendre de la Lévothyroxine sodique pour obtenir une Thyréostimuline entre 1 et 2, afin d’éviter toute complication pour votre bébé pendant la grossesse, il est cependant difficile d'affirmer formellement que c'est ce taux à 4,25 qui explique la déprime; en fonction de l'évolution sous traitement on statuera.

  •  J’ai un goitre multi nodulaire avec un nodule de 3.4 cm à gauche et 3 cm à droite. Je viens de faire une scintigraphie et une ponction. Y aura-t-il une ablation de la thyroïde ? Je n’ai pas eu de symptômes particuliers depuis l’apparition de ce goitre il y a 15 ans ?

Il est vrai que nous sommes dans une situation où la chirurgie se discute, évidemment si la cytoponction est douteuse il faut opérer sinon on peut se donner un peu de temps mais il est vraisemblable qu'à moyen terme ce soit la décision à prendre.

  •  Nous venons d’avoir la confirmation que notre fils a une hypothyroïdie. J’aurais aimé savoir si c’est fréquent chez un enfant de 15 ans ? Y a-t-il un risque d’opération ?

Cela n'est pas fréquent mais n'est pas différent de chez l'adulte, il faut prendre en charge, se faire suivre et être traité.

  •  J’ai 13 nodules de 5 à 8 mm pour les plus gros. Mais sur un autre nodule de 22 sur 15 mm une cytoponction a été effectuée. Il n’y a pas de signes de malignité, dois-je me faire enlever tout de même la thyroïde ?

Non pas à ce stade, cytoponction rassurante et le plus gros nodule fait 22 mm.

  •  Une hyperthyroïdie (basedow) m’a été diagnostiquée en début de grossesse, j’ai maintenant un traitement au Carbimazole, quels sont les risques pour mon bébé ?

Ne vous inquiétez pas, le plus souvent tout se passe très bien, il faut simplement vérifier que vous ne soyez pas trop dosée car souvent l'hyperthyroïdie se calme d'elle même et vérifiez votre taux d'anticorps en fin de grossesse car ils peuvent passer à travers le placenta; parlez en avec votre médecin.

  •  Suite à une échographie, on m’a découvert 2 nodules de petites tailles sur la thyroïde. Le bilan sanguin montre un taux d’hormones (T3 T4) et d’anticorps correct, mais un taux de Thyréostimuline bas. Est-ce vraiment nécessaire de passer une scintigraphie ?

Oui absolument car on veut vérifier si ces nodules, quelle que soit leur taille, ne s'autonomisent pas, c'est-à-dire qu’ils deviennent progressivement hyperactifs expliquant le taux bas de Thyréostimuline.

  •  J’ai un nodule thyroïdien détecté durant ma grossesse, j’ai accouché en février. La Thyréostimuline est à nouveau normale mais j’ai toujours des palpitations, je suis souvent irritable et je transpire très facilement. Est-ce un dysfonctionnement thyroïdien malgré une bonne Thyréostimuline ?

C'est peu probable que ce soit la thyroïde; n'oubliez pas qu'après un accouchement la chute des œstrogènes peut aussi expliquer vos symptômes.

  •  Est-ce qu’il y a un risque d’hyperthyroïdie si un traitement par lévothyroxine sodique est débuté avec une thyréostimuline à 1.5 ?

Oui toujours si la dose est trop forte, on peut se poser la question de l'intérêt d'un tel traitement alors que votre thyréostimuline est à 1.5.

  •  A quel taux doit se situer la thyréostimuline ? Je me sens plutôt mieux avec une thyréostimuline autour de 0. J’ai une maladie d’Hashimoto.

Non, on ne peut pas vous laisser avec une thyréostimuline à 0 car cela veut dire un surdosage avec des conséquences potentiellement, à long terme, sur le plan osseux et cardio-vasculaire.

  •  Je suis en hyperthyroïdie depuis 2 ans et en récidive de Basedow après une thyroïdectomie. L’iode est-elle la seule solution ?

C'est la solution à favoriser, en attendant il faut se faire traiter par médicaments pour calmer les symptômes.

  •  Je voudrais un bébé, est-ce dangereux avec un taux de trak à 28 et une maladie de Basedow ?

Il vaut clairement mieux, si possible, contrôler la maladie de Basedow avant de débuter une grossesse.

  •  Suite à une thyroïdectomie totale, je suis sous levothyroxine sodique 150 et bien que ma Thyréostimuline soit toujours très basse (0.1), je suis fatiguée et je dois lutter pour ne pas prendre de poids. Puis-je combiner la la lévothyroxine sodique et la liothyronine ?

Attention il faut d'abord savoir d'où vient cette fatigue en faisant un bilan plus complet; ensuite on peut discuter de cette association mais il n’y a pas de démonstration de supériorité.

  •  J’ai 676 anti-thyroperoxydase que faire ?

Il faut surveiller la Thyréostimuline pour voir si une hypothyroïdie apparaît dans le temps.

  •  On m’a détecté une hypothyroïdie lors d’une prise de sang. Sans médicament ma thyréostimuline peut varier de 5 à 104. Est-ce que cette variation est normale ou peut-elle être liée à une situation de stress ?

Très étonnant ! Même laboratoire ? Une Thyréostimuline à 104 devient rarissime et n’a pas de relation avec le stress, je ferais contrôler votre bilan dans un centre de référence.

  •  Est-ce que le médecin généraliste doit obligatoirement rechercher la cause d’une hypothyroïdie ?

Oui en vous envoyant surtout voir un endocrinologue dont c'est le métier !

  •  Après une maladie de Basedow en 1993 avec une rechute en 1998, une surveillance médicale régulière par un endocrinologue s’impose-t-elle dans la mesure où un retour à la normale se confirme ?

Oui, ce serait bien car vous êtes à risque de rechute, donc faîtes une Thyréostimuline annuelle si tout va bien et une consultation dès lors que des signes apparaissent.

  •  J’ai subi une thyroïdectomie en 2008, depuis je suis sous levothyroxine sodique 50 mais il me semble que ça se déséquilibre souvent. Est-ce normal ?

Non, cela veut dire que vous n'êtes pas bien substituée et qu'il faut donc affiner la dose.

  •  Quel examen doit-on faire pour un nodule mesurant 27mm, 7.5mm d’épaisseur et 9mm de large ?

Tout dépend du caractère à l'écho de ce nodule;,s'il ne prend pas bien les échos, il faut faire une cytoponction.

  •  Est-ce qu’un problème d’hypothyroïdie peut avoir des conséquences sur les cordes vocales ?

C'est vrai que beaucoup de patients se plaignent de ce type de symptômes même s'il est difficile de le vérifier; donc j'aurais tendance à dire que potentiellement oui.

  •  J’ai accouché il y a 5 mois, je fais une hyperthyroïdie depuis 6 ans, je n’ai pas de nodules, mais à l’heure actuelle, j'ai une très grosse baisse de libido. Je voudrais savoir si le dérèglement de ma thyroïde peut être une cause de ce problème ?

L’hyperthyroïdie peut entraîner des troubles de la libido mais le plus probable est que ce soit la chute des œstrogènes après la grossesse.

  •  Après un cancer sans récidive après plus de 5 ans, à quel taux doit-on maintenir la Thyréostimuline ?

Tout dépend de la situation initiale (type de tumeur, etc...).

  •  Vous avez parlé d’hypophyse. La cause de tout dérèglement thyroïdien vient-elle de là ? De quelle maladie souffre alors l’hypophyse et comment traiter cette cause ?

Non, le problème vient avant tout de la thyroïde. L'hypophyse s'adapte au dysfonctionnement thyroïdien, c'est tout. Les causes hypophysaires de troubles de la thyroïde restent très rares.

Oui surtout pour l'hypothyroïdie où les règles sont souvent irrégulières et la qualité de l'ovulation moins bonne.

La plupart du temps non.

Le plus souvent se sont des causes immunitaires.

  •  J’ai une boule au niveau de la thyroïde et j’ai du mal à respirer, quelques fois j’ai peur d’aller voir le médecin ?

Mais si, il faut y aller.

  •  Peut-il arriver que l’on ne parvienne jamais à doser correctement la levothyroxine sodique pour quelqu’un qui n’a plus de thyroïde ?

Non ! On y arrive toujours.

Oui bien sûr, faites doser votre Thyréostimuline.

  •  Un choc psychologique peut-il être la cause d’une maladie auto-immune telle que la maladie de Basedow ?

Oui c'est toujours possible.

  •  Pourriez-vous préciser quelles sont les causes immunitaires pour la maladie d’Hashimoto ?

C'est une fabrication d'anticorps qui viennent bloquer le fonctionnement de la thyroïde.

  •  La liothyronine est-elle efficace ?

Il vaudrait mieux opter pour la Levothyroxine sodique.

Pas de contre indication pour le don du sang mais ce n'est pas le meilleur moment pour le faire.

  •  J’ai commencé une maladie d’Hashimoto à 48 ans, ma sœur à 57 ans et ma fille à 26 ans. Ce n’est pas de l’hérédité ?

Je n'ai pas dit cela, j'ai dit que ce n'était pas systématiquement héréditaire puisqu'on pouvait avoir des histoires thyroïdiennes différentes dans une même famille.

  •  Je dois me faire opérer début 2011 d’un gros nodule, y a-t-il des risques pour les cordes vocales ? L’opération est-elle délicate ?

Vérifiez juste que votre chirurgien est quelqu'un d'expérience et cela se passera très bien !

  •  Quel est le taux normal de Thyréostimuline en période de grossesse ?

Une tendance basse pour les normes.

  •  Peut-on allaiter en étant sous levothyroxine sodique ?

Oui.

  •  Ma thyroïde fonctionne parfaitement mais j’ai de nombreux nodules dont un froid (ponctionné et pas cancéreux). Je dois prendre de la levothyroxine sodique chaque jour. Est-ce normal ?

Non pas forcément, s'il n'y a pas de carence en hormones thyroïdiennes.

  •  Sous levothyroxine sodique 150 depuis 13 ans, j’alterne des symptômes d’hyperthyroïdie (le matin) et d’hypothyroïdie (plutôt le soir). Comment remédier à ce problème ?

Il faut surtout voir comment évolue votre Thyréostimuline sur plusieurs dosages.

  •  Est-ce que la levothyroxine sodique seule suffit ou faut-il la compléter par des hormones de synthèse ?

La levothyroxine sodique suffit pratiquement toujours.

 

Les réponses du Dr Carine Courtillot

  • Ma mère âgée de 56 ans a une insuffisance surrénalienne plus maladie d'Hashimoto et ce depuis 3 ans elle sous hydrocortisone 2 cp par jour et Lévothyroxine sodique à 50 mg 1 cp le matin. J'aimerais juste savoir si elle doit continuer ce traitement à vie ?

Il faut faire un bilan pour rechercher une cause commune à ces 2 pathologies. Il peut également y avoir un diabète associé, qu'il faut rechercher. Selon la cause, il peut être nécessaire de dépister d'autres atteintes et les membres de la famille. Pour répondre à votre question, il s'agit généralement de traitements à vie.

  • Quel est le taux idéal de T3, T4 et TSH lorsqu'on est sous traitement par Lévothyroxine sodique ?

L'objectif du traitement est de normaliser la TSH. Dans certains cas particuliers (personne âgée, problèmes cardiaques, grossesse) les objectifs peuvent être un peu différents). Il n'est pas indispensable de doser la T4, mais on le fait parfois pour avoir des précisions. Dans ce cas, elle doit également être dans les normes du laboratoire. On ne dose pas la T3 pour l'équilibre du traitement.

  • J'ai 25 ans, en hypothyroïdie depuis 2 ans, sous traitement par Lévothyroxine sodique. Mon médecin n'a jamais cherché la cause de cette hypothyroïdie ni fait de dosage des anticorps. Est-ce nécessaire de faire ces dosages et de chercher la cause ?

Oui, il faut faire un bilan pour rechercher la cause, à commencer par les anticorps anti-thyroïdiens et éventuellement une échographie thyroïdienne.

  • J'ai 36 ans opérée à 17 ans pour un Basedow, il me reste un tout petit bout de thyroïde. Sous Lévothyroxine sodique depuis. Autour de combien doit-être la TSH pour avoir le feu vert pour une grossesse ?

L'objectif pour la grossesse est d'avoir une TSH < 2,50 au moment de la conception et au 1er trimestre et < 3 aux 2e et 3e trimestre.

  • J'ai une maladie d'Hashimoto avec un taux élevé d'anticorps. Du jour où j'ai été traitée avec Lévothyroxine sodique, ma TSH est tombée < à 0,02 . Elle n'a plus varié depuis malgré des ajustements du traitement. Y a -t-il une explication ?

Il faut en premier lieu vérifier que vous n'êtes pas surdosée en Lévothyroxine sodique. Si ce n'est pas le cas, il faut bien sûr l'arrêter et rechercher une cause à l'hyperthyroïdie. Il arrive que les anticorps de la maladie de Hashimoto soient responsable d'une Hashitoxicose = hyperthyroïdie auto-immune.

  • Atteinte d'hyperthyroïdie et de Basedow, je suis enceinte de 4 mois : ma maladie a récidivé à cause des hormones et je suis sous Propylthiouracile. Est-ce dangereux pour le bébé ? Quels examens faut-il lui faire ?

Il faut absolument équilibrer votre traitement pour que votre bilan thyroïdien soit normal. Il faut une surveillance mensuelle du bilan thyroïdien. Il faut également vérifier le taux d'anticorps (TRAK) qui peuvent passer la barrière placentaire et prévoir de réaliser une échographie de la thyroïde du fœtus par un échographiste spécialisé.

  • On m'a diagnostiqué un goitre multi nodulaire avec quelque ADP latéro-cervicales droites, lobe droit 55cm3, lobe gauche 22cm3. On me propose une thyroïdectomie totale. Je n'ai pas d'hyper ou d'hypo thyroïdie mais je pense que je devrais prendre des hormones tout au long de ma vie.

On n'enlève une thyroïde que si c'est indispensable. Il faut donc surtout savoir si un ou plusieurs de vos nodules sont suspects. En pratique, tous les nodules de plus d'un centimètre doivent être cytoponctionnés. S'il n'existe pas de critère inquiétant pour les nodules et que le goitre ne vous gène pas, il n'y a pas d'indication opératoire en soi.

Vous pouvez avoir un goitre et des nodules, et un bilan thyroïdien normal. Il faut le vérifier par des dosages et rechercher une thyroïdite auto-immune par le dosage des anticorps anti-thyroïdiens et en recherchant des signes de thyroïdite à l'échographie.

La limite supérieure de la TSH varie selon les laboratoires, mais elle se situe généralement entre 4 et 5. Au-delà, on peut parler d'hypothyroïdie, fruste, jusqu'à 10 qui est la limite pour parler de véritable hypothyroïdie et prescrire un traitement. Dans certains cas, on traite quand même entre 6 et 10 de TSH : grossesse, problèmes de cholestérol...

  • Ce matin ponction thyroïdienne car 5 nodules apparus il y a 5 ans, avec traitement de Lévothyroxine sodique car la TSH doit être basse d'après mon endocrinologue. Je me suis bien reconnue avec votre invitée qui décrivait les signes que j'ai toujours, que faut-il faire ?

Il n'y a pas de preuve que le traitement par Lévothyroxine sodique empêche les nodules de pousser (apparemment ce traitement n'a pas été efficace chez vous d'ailleurs). Vous avez l'air de souffrir de ce traitement... Donc si vous n'avez pas d'hypothyroïdie, il n'est peut être pas indispensable de le continuer.

  • Je suis en hyper traité Propylthiouracile 50mg 4 par jour, j'ai les paupières gonflées tous les jours et mal aux yeux, est-ce encore une allergie ? (allergie au Carbimazole).

Les allergies au Propylthiouracile sont possibles, mais si vous avez une hyperthyroïdie par maladie de Basedow, il faut surtout aller consulter très rapidement un ophtalmologiste car il existe parfois une atteinte oculaire dans cette maladie (ophtlamopathie Basdowienne) qui peut être très grave.

  • J'ai une maladie de Basedow depuis maintenant quelques années, après 5 ans de traitement (Carbimazole et Lévothyroxine sodique), mon endocrinologue m'a demandé d'arrêter totalement le traitement. Ai-je beaucoup de risque de récidiver ? (d'autant que j'ai déjà récidivé une fois) ?

Pour la maladie de Basedow, on traite par antithyroïdien de synthèse pendant 18 mois maximum. Au-delà, si le traitement est encore nécessaire ou qu'il existe plus tard une récidive, il y a une indication formelle au traitement radical, à savoir iode radioactif ou thyroïdectomie totale (chirurgie).

  • Je suis actuellement sous Lévothyroxine sodique, en cas de grossesse mon médecin me dit qu'il faut que je sois surveiller tous les mois, pourquoi ?

Il faut surtout éviter l'hypothyroïdie pendant la grossesse.

  • Je souffre entre autre depuis 3 ans de troubles du sommeil et de tremblements ou spasmes musculaires qui augmentent avec le sommeil, le froid, l'arrivée des règles. RAS à l'échographie de la thyroïde et au dosage TSH et cortisol. Y a-t-il d'autres examens pour le diagnostic du dysfonctionnement thyroïdien ?

Si votre bilan thyroïdien est normal (TSH +/- FT4), alors il ne faut pas imputer vos symptômes à un problème thyroïdien, mais chercher une autre cause.

  • Pourquoi faut-il éviter l'hypothyroïdie en cas de grossesse ?

Principalement pour les risques de fausses couches au 1er trimestre et pour les risques d'avoir un enfant ayant un QI abaissé.

  • Est-ce qu'à 21 ans on peut avoir des troubles de la thyroïde ? Et est-ce que le test du TSH peut sembler normal alors qu'il y a vraiment un dérèglement ?

Il n'y a pas d'âge pour avoir un problème de thyroïde, bien qu'effectivement ceux-ci soient plus rares chez les personnes jeunes. Il est exceptionnel d'avoir une dysthyroïdie avec une TSH normale. Si on a un doute, il faut doser la FT4 en même temps que la TSH.

  • Une hypo pendant la grossesse peut causer un retard mental pour l'enfant. Est-ce que qu'à l'inverse une hyperthyroïdie favorise la précocité ? Plus généralement, quelles sont les conséquences sur l'enfant si la maman est en hyper ?

Non, il n'y a pas de relation inverse, associant hyperthyroïdie et précocité.

  • Hyper , qu'est-ce qui signe une maladie de Basedow, la THS ou les anticorps ?

La TSH basse signe l'hyperthyroïdie, mais ne donne pas la cause. Les anticorps positifs type TRAK signent la maladie de Basedow. Dans tous les autres cas d'hyperthyroïdie, il faut réaliser une scintigraphie thyroïdienne.

Il existe des pathologies auto-immunes, touchant plusieurs organes. Le vitiligo comme la dysthyroïdie peuvent être des pathologies auto-immunes et conduire à rechercher d'autres atteintes.

  • Est-il possible d'avoir des symptômes d'hyper en étant en hypo ?

Oui, il est parfois possible d'avoir des symptômes d'hyper en hypothyroïdie et vice versa...

Comme vous le savez, ces symptômes ne sont pas du tout spécifiques, mais peuvent en effet être causés par un dysfonctionnement thyroïdien. Compte tenu de la fréquence des pathologies thyroïdiennes, il est licite de vérifier par un simple dosage de la TSH. En revanche, si celle-ci est normale, il faudra chercher une autre cause !

  • A quoi sert le Liothyronine ?

A rien pour traiter, en plus c'est dangereux pour le cœur !!

  • Qu'est-ce que c'est qu'un nodule toxique ?

Pour la thyroïde, on parle de nodule toxique lorsque celui-ci fabrique en excès des hormones thyroïdiennes et qu'il en résulte une hyperthyroïdie. Le traitement est impérativement radical : chirurgie ou iode radioactif, selon les cas.

  • J'ai un nodule chaud non extinctif, pas encore de traitement mais je suis toujours très fatiguée, et depuis décembre 2009, on m'a découvert un souci neurologique mais pas encore mis de nom. Egalement j'ai la maladie de Goujerot Sjogren + syndrome sec (kératite), est-ce lié à la glande thyroïde et cancéreux ?

Si votre nodule est chaud, il n'est a priori pas cancéreux. Il faut surtout surveiller votre bilan thyroïdien pour vérifier que vous ne passez pas en hyperthyroïdie.

  • Qu'est-ce que c'est qu'un nodule chaud ?

Nodule chaud = nodule toxique (cf. autre réponse).

  • J'ai la bouche sèche et langue qui brûle, est-ce lié à mon hypothyroïdie ?

Ce ne sont pas des symptômes typiques, je pense qu'il faut chercher ailleurs.

  • 62 ans Hashimoto depuis 5 ans + des nodules aux 2 lobes. A quel rythme doit-on par échos les contrôler ?

Tout dépend de la taille des nodules, de leur aspect échographique et des résultats de la cytoponction.

Pas un symptôme typique.

  • Pourquoi la fatigue ne disparait pas malgré le Lévothyroxine sodique depuis des années ?

Parce qu'il existe d'autres causes à la fatigue que les dysfonctionnement thyroïdiens.

  • Différence entre nodule chaud et nodule froid ?

Un nodule chaud fabrique trop d'hormones thyroïdiennes mais est bénin. Un nodule froid ne fabrique par contre rien, mais risque d'être cancéreux, même si ce risque est faible.

  • J'ai depuis plus de 6 mois des tremblements et des bouffées de chaleur. Je me sens fatiguée, j'ai des troubles du sommeil et je suis irritable.

Il faut en effet faire un dosage de TSH pour éliminer un problème thyroïdien, mais ne pas s'arrêter là si le bilan est normal et rechercher une autre cause.

  • Enceinte de 6 mois, est-ce dangereux pour mon bébé que j'ai des anticorps anti récepteurs TSH ? Et en quoi ?

Il faut notamment absolument faire une échographie de la thyroïde fœtale dans un centre expérimenté (cf. autres réponses sur le sujet).

  • Est-ce que les anticorps anti-tpo peuvent passer la barrière placentaire et attaquer la thyroïde du bébé ?

Non, pas ceux-là.

  • Nodule chaud = toxique donc vous préconisez l'ablation de la glande thyroïdienne même si les analyses sont encore correctes car on ne m'a dit de ne pas y toucher tant que c'est dans les normes malgré les désagréments ?

Lorsque le nodule est pré-toxique (chaud mais non extinctif) avec une hyperthyroïdie fruste, on peut surveiller.

  • Est-il exact qu'un traitement anticorps anti-tpo 125 sur plusieurs années peut fatiguer le cœur ?

Oui, si il existe un surdosage avec une hyperthyroïdie induite par le traitement.

  • Comment détecter un dysfonctionnement hypophysaire ?

Cela nécessite un bilan spécialisé. Il existe des cas ou le dysfonctionnement thyroïdien n'est pas du à une pathologie thyroïdienne (très fréquent) mais à un problème hypophysaire (beaucoup plus rare). C'est le travail de l'endocrinologue de faire la part des 2. C'est lorsque l'on suspecte notamment une atteinte hypophysaire qu'il faut doser la FT4 en plus de la TSH, qui alors ne suffit pas pour faire un diagnostic.

  • Je prends Lévothyroxine sodique 175 (pour Hashimoto et nodules) comment savoir si on est en hyper thyroïdie ?

Vous êtes en hyperthyroïdie sous traitement si votre TSH est inférieure à la normale du laboratoire.

  • Peut-on consulter un endocrinologue sans l'avis du médecin traitant ? La Sécurité Sociale rembourse t-elle la consultation ?

Oui, vous pouvez tout à fait voir un endocrinologue sans lettre de votre médecin traitant, mais une petite partie du règlement restera à votre charge.

Un surdosage en Lévothyroxine sodique, comme toute hyperthyroïdie, peut être une cause d'ostéoporose.

  • Une THS à 0,01 sous Lévothyroxine sodique 150 traitée depuis plus de 30 ans puis T3 et T4 normaux. Ne serais-je pas surdosée ?

A priori, si !

  • J'ai ma TSH à 0,304, j'ai accouché il y a 2 mois et demi, est-ce que ça peut-être lié ?

La grossesse est une situation à risque de (re)déclencher une pathologie thyroïdienne, en particulier auto-immune. Il faut recontrôler ce résultat avec un dosage des hormones libres.

  • Dans la maladie de Basedow, parle t-on de nodule chaud ou froid ? Car aucune cytoponction.

L'hyperthyroïdie peut-être due notamment à une maladie de Basedow, ou à un nodule chaud (toxique). Mais c'est l'un ou l'autre. Par contre, il peut y avoir des nodules (froids) dans la maladie de Basedow. Il faut surtout contrôler l'échographie thyroïdienne à distance du début de la maladie de Basedow. Il s'agit parfois de pseudo-nodules qui peuvent disparaître.

  • Faut-il revoir un endocrinologue s'il y a longtemps qu'on n'a pas consulté et quand plus on a des maladies auto immunes, peut-il nous aider pour approfondir le diagnostic qui n'est toujours pas posé malgré des douleurs atroces, réveillant la nuit ? Qu'est-ce les hormones libres ?

Les atteintes endocriniennes auto-immunes font partie des pathologies auto-immunes les plus fréquentes, un endocrinologue peut donc éventuellement vous être utile. Les hormones libres sont la FT4 et la FT3 (hormones fabriquées par la thyroïde, à la différence de la TSH qui est fabriquée par l'hypophyse).

  • Propylthiouracile et allaitement : quelles conséquences sur le bébé ?

Allaitement autorisé sous Propylthiouracile.

  • Peut-on se passer de Lévothyroxine sodique quand on a encore une moitié de sa thyroïde (c'est l'avis de mon endocrino !) ?

Oui, si la moitié fonctionne encore, mais il est parfois nécessaire de prendre quand même un peu de Lévothyroxine sodique.

  • Quelle différence entre Hashimoto et Basedow ?

Généralement, Hashimoto = hypothyroïdie et Basedow = hyperthyroïdie.

  • Est-ce les anticorps mêmes, pouvez-vous m'éclairer pour ne pas avoir à attendre 13 ans pour le diagnostic de Goujerot-Sjögren ?

Ce ne sont pas les mêmes anticorps, mais des anticorps spécifiques de la thyroïde. En pratique, on fait ATPO et ATG et si il existe une hyperthyroïdie on fait les TRAK en plus.

 

En savoir plus

Dossiers :

Animation 3D :

Dans le forum :