1. / Maladies
  2. / Gynécologie

Ch@t : Les petits problèmes gynécos

(Cystites, sécheresses vaginales, mycoses...) Ch@t du 20 janvier 2010 Retrouvez les réponses des docteurs Alain Tamborini et Brigitte Bosio Le Goux, gynécologues.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Les petits problèmes gynécos
Ch@t : Les petits problèmes gynécos
Sommaire

Les réponses du Dr Alain Tamborini

  • Est-il normal d’avoir une sécheresse vaginale après le traitement au clomifène ?

Non, il n'y a pas de relation avec le clomifène.

  • Je sors d’une chimiothérapie après un cancer des ovaires et une opération où on m’a tout enlevé. Je vois mon gynéco surbooké dans 3 semaines pour faire le point sur le soulagement des symptômes liés à ma ménopause provoquée. J’ai deux problèmes : des pertes et une sécheresse vaginale.

Il existe des traitements locaux en crèmes et/ou ovules comme traitement de fond plus des lubrifiants à employer au moment des rapports.

  • Est-ce que la sécheresse vaginale peut être du à un mal être dans sa tête ?

Oui, il existe des causes psychologiques au défaut de lubrification lors des rapports. Toutes les formes de conflits ou de préoccupation peuvent être en cause.

  • J’ai 55 ans, existe-t-il d'autres solutions que les gels lubrifiants à la ménopause  ?

A la ménopause, il existe des traitements hormonaux locaux en crème et/ou ovules en traitement de fond au long cours que l'on peut associer à un lubrifiant pendant les rapports.

  • J’ai 25 ans et j'ai des sécheresses vaginales, aucun médecin ne m'a apporté de solution ni de raison à cela. Que pouvez vous m'en dire ?

S'il s'agit d'un défaut de lubrification pendant les rapports, une cause psychologique est à rechercher. S'il s'agit d'une vraie sécheresse au long cours, les traitements hormonaux locaux ou les gélules restaurant la flore vaginale apportent habituellement une solution.

  • Une femme de 46 ans peut-elle avoir des problèmes de sécheresse vaginale ?

Oui la sécheresse vaginale peut concerner une femme à tous les âges de sa vie féminine.

  • Existe-t-il des causes physiologiques à la sécheresse vaginale ?

Oui, c'est la carence hormonale oestrogénique comme en ménopause par exemple.

  • Je souffre de sécheresse vaginale, mais je n’ai jamais osé en parler à mon gynécologue. A quoi cela peut il être du ? Et qu’est-ce que je peux faire pour m'en débarrasser ?

N'hésitez pas à en parler à votre gynécologue car pour lui ou pour elle c'est un motif très fréquent de consultation et il ou elle a les moyens de vous soulager.

  • Lors de rapports sexuels je souffre le plus souvent de sécheresse vaginale. La pénétration devient très douloureuse pendant et après l’acte. L’entièreté de la vulve est douloureuse et lorsque j’urine ça brûle. La douleur disparait en 2/3 jours. Parfois cela persiste et se transforme en démangeaisons.

Vous avez un défaut de lubrification vaginale au moment des rapports, défaut probablement aggravé par l'ancienneté de votre problème et votre appréhension, bien compréhensible, des rapports. Pendant les rapports ne négligez pas les préliminaires, utilisez un lubrifiant et débutez les rapports doucement dans une position où c'est vous qui dirigez la pénétration.

  • Est-ce grave d’avoir des sécheresses vaginales avant 30 ans. Cela va t-il s’aggraver en vieillissant ?

La sécheresse vaginale peut concerner une femme à tous les âges de sa vie.

  • J’ai très mal lors des rapports sexuels, ce qui m’empêche de réellement prendre du plaisir, que puis-je faire ?

Vous avez un défaut de lubrification vaginale au moment des rapports, défaut probablement aggravé par l'ancienneté de votre problème et votre appréhension, bien compréhensible, des rapports. Pendant les rapports ne négligez pas les préliminaires, utilisez un lubrifiant et débutez les rapports doucement dans une position où c'est vous qui dirigez la pénétration.

  • Comment diagnostique t-on une réelle sécheresse vaginale ?

Il faut distinguer la vraie sécheresse vaginale permanente dûe en général à une carence oestrogénique du défaut de lubrification pendant les rapports qui peut avoir des causes psychologiques ou hormonales.

Même chez les femmes ménopausées sous THS, il est souvent souhaitable d'ajouter au THS un traitement hormonal vaginal par crème et/ou ovules.

  • Un traitement à base d’hormones (gydrelle) est-il meilleur pour diminuer la sécheresse vaginale ?

En cas de sécheresse par carence hormonale, le meilleur traitement est local en ovules et/ou crème aux oestrogènes.

  • Est-ce qu’une sécheresse vaginale peut être due à un curetage ?

Non.

  • Est-ce que l’atrophie vaginale est courante après la ménopause ?

Après la ménopause, souvent de nombreuses années après, si on a laissé persister la sécheresse vaginale sans traitement, le vagin aura tendance à se rétrécir.

  • Depuis la ménopause, j’ai une grande sécheresse vaginale et malgré des crèmes ou gels selon, me fait toujours mal lors d’un rapport ? Au niveau de la fourchette ça reste très sensible pourquoi ? Y a t-il une solution ?

Vous avez un défaut de lubrification vaginale au moment des rapports, défaut probablement aggravé par l'ancienneté de votre problème et votre appréhension, bien compréhensible, des rapports. Pendant les rapports ne négligez pas les préliminaires, utilisez un lubrifiant et débutez les rapports doucement dans une position où c'est vous qui dirigez la pénétration. Si la fourchette reste très sensible, (elle peut même être le siège de fissurations) reparlez en à votre gynécologue.

  • Quel lubrifiant conseilleriez-vous ?

Il existe toute une gamme de lubrifiants : try, sensilub, tai-do, prémitia... demandez conseil à votre pharmacien.

  • Comment faire la différence entre une vraie sécheresse vaginale et un défaut de lubrification lors des rapports ?

La vraie sécheresse vaginale est permanente et visible à l'examen gynécologique, elle peut entraîner une sensation de gêne. Par contre, le défaut de lubrification ne cause de problèmes que pendant la pénétration

  • Est-il vrai que la crème colpotrophine qu’on applique sur la vulve pour lubrifier est très dangereuse pour l’homme et qu’elle provoquerait des cancers ?

La colpotrophine ne présente aucun danger pour votre partenaire.

  • Peut-on faire des allergies au lubrifiant ?

Oui, dans ce cas il faut changer de produit.

  • Une sécheresse vaginale peut-elle faire suite à un accouchement ?

Une sécheresse vaginale transitoire de quelques mois est très fréquente après un accouchement, ne vous inquiétez pas et vous pouvez utiliser un lubrifiant lors de rapports sexuels pour y remédier.

  • Sécheresse vaginale depuis mon accouchement il y a 2 mois et demi...normal ? Quand cela reviendra t-il normalement ? Conseils ?

Après un accouchement, une sécheresse vaginale de quelques mois à quelques semaines est fréquente, ne vous inquiétez pas, vous pouvez utiliser un lubrifiant au moment des rapports pour y remédier.

  • J’ai 16 ans et je n’ai jamais vu de gynéco, dois-je en voir un ?

Si vous ne présentez aucun trouble, ce n'est pas obligatoire. Si vous souhaitez avoir des informations, vous pouvez aussi consulter sans forcément subir un examen gynécologique. Vous pouvez aussi accompagner votre mère ou une amie chez son ou sa gynécologue ce qui vous familiarisera avec ce type de consultation.

  • Avant de prendre la pilule, j’avais des règles très longues et abondantes, mais grâce à la pilule, elles durent seulement quelques jours et sont d’un flux plus normal ... pensez- vous que l’implant agira comme la pilule sur mes règles ? Ou elles seront de nouveau abondantes et longues ?

Sous pilule, les règles sont habituellement moins longues et moins abondantes chez la majorité des utilisatrices. L'implant entraîne habituellement une aménorrhée.

Il faut toujours uriner et bien vider la vessie avant et après chaque rapport sexuel.

  • Le HPV est semble-t-il dû à de fréquents rapports avec différents partenaires. Peut-il être déclenché après des années de rapports avec le même partenaire ?

Le HPV, est un virus transmis par les rapports sexuels, il peut ne se manifester au niveau des frottis que plusieurs années après la contamination.

  • Le traitement avec une crème ou des ovules aux oestrogènes est-il à long terme ou pas ? Est-ce que notre corps ne risque pas de s’habituer à cet apport externe en oestrogènes ?

Ce traitement hormonal local peut être poursuivi sans inconvénient pendant de longues années en tout cas tant qu'une activité sexuelle persiste ou que l'on souhaite préserver son avenir sexuel. Il vaut toujours mieux ne pas laisser s'installer la sécheresse.

Il est anormal d'avoir des pertes vaginales malodorantes : cela nécessite une consultation de gynécologie et probablement des examens de laboratoire. Dans la plupart des cas, les germes en causes (trichomonas, gardnerella) se traitent très bien et très rapidement sans complication.

  • J’ai souvent eu aussi des trichomonas ou les gardnerella....à quoi est-ce dû ?

En cas de vaginite à trichomonas ou gardnerella, il faut toujours traiter simultanément le ou les partenaires et parfois il faut renouveler les traitements. Il faut aussi souvent prescrire des gélules afin de restaurer la flore vaginale. Les traitements de ces vaginites sont très rapides (souvent en monodoses) et très efficaces.

  • Comment les pertes à uréaplasma se reconnaissent elles ? Odeur ? Couleur ? texture ?

Les mycoplasmes (comme l'ureaplasma) n'entraînent habituellement aucun trouble ni aucune complication.

  • J'ai 20 ans et une petite boule dans le sein qui augmente et diminue en fonction de mon cycle, est-ce grave ?

En fonction du cycle menstruel, avant les règles, un secteur glandulaire peut plus ou moins augmenter de volume. Cependant s'il existe une boule très dure, comme un caillou, isolée et persistante, il peut s'agir d'un adénofibrome du sein. Dans tous les cas, n'hésitez pas à conculter et à en parler à votre gynéco.

  • Une affection HPV peut-elle être liée à un grain de beauté situé sur le prépuce du partenaire ? 

Non.

Ces vaginites n'entrainent pas de douleurs mais des pertes abondantes et malodorantes. Les traitements sont habituellement monodoses et très efficaces. Le partenaire doit être traité de façon simultanée.

  • Je prends la pilule, il y a déjà 7 ans (sans interruption)... Est-ce que je peux la prendre encore ? Ou dois-je faire une pause ?

Si cette pilule vous convient, en particulier si vous la tolérez très bien, vous pouvez la poursuivre comme n'importe quelle autre pilule.

  • Y a t-il un risque quand on a des rapports sexuels anaux ?

Il faut éviter d'alterner pénétration anale et vaginale lors du même rapport sexuel.

  • Je prends la même pilule depuis plusieurs années sans problème et depuis environ 6 mois, toujours sous cette même pilule, je suis quasiment en aménorrhée. Est-ce normal ?

Avec les pilules et en particulier les minipilules, les règles peuvent s'amenuiser avec le temps, voire manquer certains mois, cela n'a aucun inconvénient pour votre santé mais il faut être certain que vous l'avez prise régulièrement.

  • Lichen scléro-atrophique vulvaire avec mycoses que faut-il faire ?

Le lichen scléro-atrophique vulvaire est une maladie assez peu fréquente qui concerne surtout la femme après la ménopause. Son étiologie est inconnue, son traitement est local avec une crème à la cortisone à employer au long cours.

  • Que faire pour une sécheresse persistante en dehors des rapports après hystérectomie, ablation de col et des trompes ?

Vous avez un défaut de lubrification vaginale au moment des rapports, défaut probablement aggravé par l ancienneté de votre problème et votre appréhension, bien compréhensible, des rapports. Pendant les rapports ne négligez pas les préliminaires, utilisez un lubrifiant et débutez les rapports doucement dans une position où c est vous qui dirigez la pénétration.

  • Un adénofibrome du sein c’est quoi ? Est-ce grave ?

C'est une tumeur bénigne du sein qui concerne habituellement la jeune femme.

  • Les infections récidivantes à gardnerella vaginalis peuvent-elles être dues à des pénétrations anales suivies de pénétrations vaginales ?

Il faut toujours éviter d'alterner pénétration anale puis vaginale lors du même rapport. La vaginite à gardnerella se traite très bien et rapidement, il faut traiter simultanément le partenaire.

  • Les mycoses peuvent-elles venir d’un désordre de la flore vaginale ou aussi intestinale ?

Oui, par exemple une mycose vaginale peut survenir après une prise d'antibiotiques pour une angine ou des soins dentaires. Si vous êtes sujette à ce genre d'incidents, prévenez le médecin qui vous prescrit les antibiotiques, il pourra ajouter un ovule antimycosique à libération prolongée à titre préventif.

Les réponses du Dr Brigitte Bosio-Le Goux

  • Je n’ai pas de mycoses mais des démangeaisons vaginales depuis des années et ce malgré mes deux accouchements par voie basse. Elles ne sont pas quotidiennes, mais plusieurs jours par mois, surtout le soir, elles peuvent être insupportables pendant plusieurs jours puis se calmer. Plus intenses en fin de règles

 Avez-vous fait des prélèvements ? Quels en étaient les résultats ?

  • J’ai des mycoses depuis déjà 2 ans. Ni les ovules ni les médicaments ne font effet. Les démangeaisons me forcent à me gratter, souvent à sang. Quelle est la solution de dernier recours ?

Votre médecin peut aussi envisager des traitements par voie orale et même une cure thermale.

  • Je suis enceinte de 8 mois et depuis quelques jours j’ai des pertes et une démangeaison, pourtant tout au long de la grossesse tout allait bien, est-ce normal par rapport à l’approche du terme ou est-ce cette une mycose ? 

 Ca ressemble à une mycose mais il faut mieux consulter un médecin.

  • Comment attrape-t-on des mycoses ? Est-ce le partenaire masculin qui les transmet ?

Non. Les mycoses ne sont pas une maladie sexuellement transmissible. La plupart du temps, la contamination vient de la voie digestive.

  • On m’a dit qu'on attrapait des mycoses vaginales plus facilement quand on avait trop d'hygiène est-ce vrai ?

Oui d'une certaine manière c'est vrai. Si on se lave de manière trop agressive notamment avec des irrigations intra vaginales, on peut ainsi détruire la flore qui occupe normalement le terrain et laisser la place à des mycoses.

  • Fréquentes démangeaisons des petites et/ou grandes lèvres. Traitement  : ovules mais pas d’efficacité notoire... Que faire ?

Parfois reprendre un ovule à libération prolongée après chaque épisode de règles pendant plusieurs mois de suite, résoud le problème.

  • Je suis souvent constipée. Les mycoses pourraient donc être liées ?

Oui effectivement.

  • Est-ce gênant de ne pas consulter le médecin à chaque fois ?

Non pas vraiment si les épisodes sont très typiques. Parfois votre médecin vous prescrira même un traitement d'avance.

  • Les ovules type econazole détruisent-ils la flore vaginale ?

Non pas du tout, ils traitent les mycoses.

  • Peut-on prendre des ovules contre les mycoses de manière régulière sans avoir de répercussion sur la santé et la fertilité ?

Oui.

  • J’ai la vulve rouge, des démangeaisons et irritations. Est-ce une mycose ou une irritation passagère ? Est-ce dû à l’utilisation de protège-slips ?

Seul votre médecin pourra vous répondre après vous avoir examiné et peut être vous avoir prescrit des prélèvements. Il est exact que certaines femmes sont allergiques ou irritées par les protège slips.

  • Les mycoses peuvent-elles bloquer la fertilité ?

Non.

  • Mycoses de la vulve depuis septembre dernier, en traitement depuis 1 mois, il y un léger mieux, mais toujours des démangeaisons et surtout une hyper sensibilité et des brûlures avec l’urine... Hexamidine, ciclopiroxolamine... Dois-je continuer ?

Avez-vous fait des prélèvements, pour vérifier que les mycoses ne sont pas associées à une autre infection?

  • J’ai des mycoses à répétition suite à une hospitalisation pour une pyélonéphrite avec injection d’amoxicilline par perfusion durant ma grossesse en 2005, j'ai eu plusieurs traitements mais sans effet longue durée. Y a t-il un remède miracle ? Et à quoi est-ce du ces mycoses vaginales ?

Ces mycoses vaginales sont vraisemblablement liées à votre traitement antibiotique. Il n'y a pas de remède miracle mais il y a des traitements locaux ou oraux pour se débarrasser des mycoses.

  • Quel est le lien entre mycose et urea plasma ? Qu’est-ce que ce dernier ? 

 Il n'y a pas de lien entre mycose et urea plasma. La mycose est un champignon et l'urea plasma est un germe.

  • Une infection urinaire est-elle contagieuse ? Même question pour une mycose ?

Une infection urinaire n'est pas contagieuse, une mycose peut l'être même si les hommes sont beaucoup moins vulnérables que les femmes.

  • Le prélèvement doit-il être fait pendant l’épisode de démangeaisons ? Peut-on se présenter en laboratoire sans ordonnance et prendre ensuite RDV avec son gynécologue pour analyse des résultats ?

Dans l'ordre il vaut mieux consulter votre médecin qui vous fera une ordonnance pour des prélèvements puis aller au laboratoire. Souvent votre médecin vous donnera un traitement à commencer avant même les résultats des prélèvements puis l'adaptera en fonction des résultats.

  • Comment prévenir une mycose ?

Si vous n'avez pas de mycoses fréquentes il n'y a pas de précautions particulières à prendre. Vivez normalement ! Par contre si vous êtes sujette aux mycoses il vaut mieux porter des vêtements en coton laver à plus de 60 degrés, éviter les toilettes trop agressives, vous laver avec un savon à PH plutôt alcalin etc. Votre médecin vous expliquera.

  • Est-ce qu’on peut soigner les cystites de manière définitive ?

On peut soigner une cystite de manière définitive mais on ne peut jamais être sur qu'on n'en refera pas au cours de sa vie.

  • Qu’est-ce que c’est les cystites ?

C'est une infection de la vessie le plus souvent liée à un germe appelé colibacille.

  • Après un premier rapport sexuel, j’ai eu une infection urinaire. Est-ce lié ?

Oui cela peut être lié. On appelle cela du joli nom de honeymoon cystisis, ce qui veut dire cystite de la lune de miel.

  • J’ai 60 ans et ai fait des cystites à répétition depuis la ménopause. Solution trouvée par l’urologue : un comprimé d’un antibiotique après chaque rapport. Les germes résistent maintenant aux antibiotiques ! Que faire ? 

 Vous pouvez également prendre des traitements locaux de la ménopause qui pourrait aider votre vessie à mieux "se défendre".

  • J’ai souvent envie d’aller aux toilettes moins d’une heure entre chaque, est-ce normal ? Par contre je n’ai pas de brûlure comme la cystite.

Peut-être que vous buvez beaucoup et surtout beaucoup d'irritants pour la vessie comme du thé ?

  • Je fais au moins 3 à 4 cystites par an depuis ma ménopause, y aurait-il un lien possible avec mes 3 césariennes ? Y a-t-il d’autres traitements possibles que les antibiotiques ?

Non, il n'y a pas de lien possible avec les césariennes. Par contre il peut y avoir un lien avec la ménopause et un traitement local pourrait vous aider.

  • J’ai 23 ans ça fait 6 mois que je suis en essai de bébé 1 mais j’ai eu des infections urinaires à répétitions donc est-ce que ça peux jouer sur la fertilité ?

Non ça ne joue pas sur votre fertilité si ce sont bien de simples infections urinaires.

  • Qu’est-ce que des lithiases ? De quoi s’agit-il ?

Ce sont aussi ce que l'on appelle des calculs urinaires. C'est à dire de petits " cailloux" qui viennent se bloquer dans l'uretère et entraînent de violentes douleurs jusqu'a ce qu'il soient évacués.

  • Ma fille de 19 ans n’a pas de bouts de seins apparents mais rentrants, est-ce normal ou faut-il opérer ?

Non il ne faut certainement pas opérer et c'est normal si cela à toujours été le cas. Il peut s'agir de mamelons ombiliqués. Montrez la une fois à un médecin pour plus de certitude.

  • Faut-il consulter le dermato ou le gynéco pour du prurit ?

L'un ou l'autre si le prurit est vulvo vaginal. Sinon pour un prurit situé sur une autre partie du corps c'est le dermatologue.

  • Dans mes analyses il y a le papillomavirus est-ce que c’est grave et que dois-je faire ? Et pourquoi j’ai constamment du liquide qui sort de mon vagin, est-ce en rapport ? C’est quoi ce liquide ? 

Pour ce qui est du liquide, il faut vous faire examiner mais il y a de fortes chances pour qu'il s'agisse de pertes banales, si vous n'avez pas de démangeaisons, pas de vilaines couleurs ou de mauvaises odeurs. Le papillomavirus est un virus de la famille des verrues. Il s'agit d'une maladie sexuellement transmissible. Selon les résultats de vos frottis il faut surveiller ou traiter.

  • Je souffre de mycoses vaginales depuis bientôt 3 ans. Je les soigne mais elles ne cessent de revenir moins cependant depuis que je prends du lévonorgestrel comme pilule mais j’ai toujours une gène lors de mes rapports. Que faire ?

Il n'y a pas de lien avec le lévonorgestrel. Votre médecin pourra par exemple vous conseiller un traitement local après chaque épisode de règle voire un traitement orale de la mycose. Si vraiment vous êtes trés gênée et que vous n'arrivez pas à vous en débarrasser, une cure thermale pourra même vous être conseillée.

  • Ureoplasma = IST ?

Oui.

  • Comment s’attrape l’ureaplasma ? Conséquences sur la fertilité ?

Probablement par les rapports sexuels. Il vaut mieux vérifier qu'il n'y a pas d'autres germes associés et traités.

  • Le cancer du vagin est-il héréditaire ?

Non.

  • En cas de mycose peut on se laver avec du savon de Marseille ?

Il vaut mieux se laver avec un savon alcalin.

  • J’ai des démangeaisons aux grandes lèvres uniquement (ni vagin, ni petites lèvres) une semaine sur 10 jours avant mes règles et lorsque je suis stressée. A quoi cela est dû et comment traiter ? 

 Il faut vérifier que ce n'est pas lié à une mycose en vous faisant examiner. Et sinon comme vous le dites c'est lié au stress !

  • Je suis enceinte de 8 mois et demi, j’ai fait des mycoses tout au long de ma grossesse. Je suis encore sous traitement (ovule et pommade). Est-ce qu’une mycose est problématique pour l’accouchement et le bébé ? 

Non.

  • Mycoses depuis 10 ans de plus en plus douloureuses avec maux de ventre. Gynécologue me dit de me contenter de traitement ponctuel. Que puis-je faire d’autre ?

Vous pouvez éventuellement bénéficier d'un traitement oral voire d'une cure thermale.

  • Y a-t-il des odeurs caractéristiques qui permettent de savoir si c’est véritablement une mycose ou infection ?

Une mycose n'a pas spécialement d'odeur. Par contre certaines infections comme les trichomonas ou les gardnerella ont une odeur caractéristique et assez désagréable.

  • J’ai régulièrement des mycoses vaginales cela est-il normal ?

Non.

  • Qu’est-ce que le HPV ?

C'est Le papillomavirus, de la famille des verrues mais à localisation génitale.

  • Après une opération (salpingectomie et ovariectomie partielle) j’ai eu plusieurs mycoses, et infections urinaires assez rapprochées, est-ce lié a mon opération ? Puis-je être plus sujette à ces sortes de problèmes ? 

 Pourquoi a-t-on pratiqué cette intervention ? A priori vos autres soucis n'y sont pas liés sauf peut être les mycoses si vous avez pris des antibiotiques.

  • Mon conjoint est traité pour une maladie de crohn par du méthotrexate qui modifie son sperme. Il est très fréquent que des irritations vaginales ou bien des infections urinaires surviennent après un rapport. Pourrait-il y avoir un lien entre le médicament de mon conjoint et mes problèmes ?

Non.

  • Je souffre d’infections urinaires suite à un rapport sexuel, je respecte les règles d’hygiène et bois beaucoup d’eau, on me conseille de suivre un traitement à base de Cranberry qu’en pensez-vous et quels sont les traitements à ce sujet...?

Si c'est une seule infection urinaire, il faut la traiter de manière classique. Par contre si vous faites des infections urinaires à répétition, un traitement par Cranberry pourra aider à les prévenir en empêchant les germes de s'accrocher à la paroi de la vessie.

  • Depuis que j’ai un nouveau partenaire, je fais très souvent des infections urinaires juste après mes règles, est-ce lié ? Trois infections en trois mois.

Il vaut mieux consulter et être examinée pour être certaine qu'il n'y a pas d'infections génitales associées.

  • Crème saforelle comme lubrifiant... c’est bien ?

Non, ce n'est pas un lubrifiant il y a mieux comme lubrifiant pour les rapports sexuels !

Oui, il existe des traitements locaux qui sont trés efficaces.

  • J’ai été sous TSH durant 10 ans, de 50 à 60 ans. Contre la sécheresse vaginale : Trophicrème 0.1 est-elle très dosée en œstrogènes ? Peut-on l’utiliser couramment ou seulement 2 ou 3 mois. L’hydratation des muqueuses ne s’améliorera pas. Peut-on y remédier autrement ?

C’est un œstrogène faible que l'on peut utiliser au long cours à raison de 2 à 3 fois par semaine voire tous les jours en traitement "d'attaque".

  • Y a-t-il un lien entre sécheresse vaginale et orgasme vaginal ? Et quel est la quantité normale de lubrification lors d’un rapport sexuel pour une fille lambda, qui n’est ni frigide, ni fontaine ?

Le lien existe car s’il y a une sécheresse le rapport sera vraissemblablement moins satisfaisant. On ne parle pas de quantité normale. Chacune sa norme et chaque femme peut trouver son plaisir avec un minimum de lubrification.

  • Depuis mon accouchement, il y a un an les rapports sont plus difficiles et plus douloureux est-ce normal ?

Avez-vous eu un accouchement difficile ? Une épisiotomie ?

  • Au moment des règles j'ai des démangeaisons et ça me brûle.

 Il est possible que se soit une mycose car cette période du cycle y est favorable. Consultez votre médecin.

  • Les multiples examens avaient décelé un kyste ovarien. Mais finalement en salle d’opération on a découvert une torsion de la trompe et de l’ovaire, ce qui fait que c’était nécrosé. Donc salpingectomie et ovariectomie étaient nécessaires.

D'accord merci de votre réponse trés précise, cela ne change rien a notre réponse précédente.

  • Comment faire la différence entre une mycose et une crise d’herpès génital ?

En vous faisant examiner. Petit a petit si malheureusement vous avez des poussées à répétition, vous ferez vous même le diagnostic parfois même celui d'herpès en vous examinant avec un miroir.

  • Trichomonas ou gardnerella = MST ?                                                                                                          

Trichomonas oui.

  • Un adénofibrome peut-il dégénérer en tumeur cancéreuse ? Faut il l’enlever ? 

 Non cela ne peut pas dégénérer.

  • Pendant ma grossesse j’ai fait mycose sur mycose. Voilà un mois que j’ai accouché et les pertes blanches sont devenues jaunes. Pourquoi cette couleur ?

Peut être y a t-il une infection, faites vous examiner.

  • La pose d’un stérilet peut-elle être la cause de mycoses ?

Non.

  • La mycose peut elle être due à l’utilisation de tampons lors des règles ?

Non il vaut même mieux utiliser des tampons que des serviettes hygiéniques.

  • Les mycoses à répétitions peuvent-elles favoriser le HPV ou d’autres problèmes gynéco ?

Non.

  • J’aimerais savoir comment sont pratiqués les prélèvements en cas de mycose des grandes lèvres et si l’utilisation d’econazol à répétition ne pose pas de problème ?

Pour faire des prélèvements il ne faut pas être sous traitement ! Les traitements seront commencés après les prélèvements. Ceux ci sont indolores avec des écouvillons.

  • Une mycose peut être transmissible à mon partenaire, est-ce contagieux ?

Une mycose peut être transmissible à votre partenaire, il aura alors des démangeaisons et des rougeurs sur le gland. Cela se traite facilement avec de la crème 8 à 10 jours.

  • Quel est le bénéfice d’une cure thermale sur les mycoses ?

Une cure thermale traiterait encore 50 % des mycoses qui ont résisté à tout.

  • Pourquoi vous dites qu’il vaut mieux utiliser des tampons que des serviettes hygiéniques ?

Parce que les serviettes hygiéniques créent un "pont" entre l'anus et le vagin et favorise ainsi la transmission des champignons de l'un vers l'autre chez les femmes qui sont sujettes.

  • Au bout de combien de temps, il faut consulter le gynécologue quand on a 35 ans et qu’on essaie de faire un enfant sans succès (5 mois d'essai)?

On peut attendre un an sans s'inquiéter pour qu'une grossesse survienne normalement si on n'a pas eu de soucis majeurs auparavant.

  • J’ai eu des fissures au niveau des grandes lèvres à l’entrée de mon sexe. Est-ce que ce sont des choses courantes car ça démange et pique ?

Cela ressemble beaucoup à des mycoses.

  • Lors de ma première relation sexuelle, j’ai ressenti une douleur intense quasiment insupportable, est-ce normal ?

Vous aviez peut être un hymen trés serré. Je suis désolée pour vous. Il y a toutes les chances pour que cela ne se reproduise pas, n'ayez pas peur.

  • Utiliser une crème à la cortisone pendant des années pose-t-il un problème ?

Pas forcément si on présente une pathologie qui le nécessite. Mais cela ne peut pas s'envisager sans examens et prescription médicale.

  • En quoi la cure thermale améliore les mycoses à répétition et où peut-on faire ces cures ?

C'est à la Presle prés de Font Romeu. Ils ont la réputation de traiter la moitié des mycoses réputées incurables.

  • Suite à une agression, je souffre de sécheresse vaginale, cela passera-t-il tout seul ou dois-je consulter ?

Il vaut mieux consulter, c'est plus sage. Nous vous disons maintenant au revoir car le chat est terminé et nous reviendrons vers vous avec le même chat dans environ un mois.

Sponsorisé par Ligatus