1. / Maladies
  2. / Coeur
  3. / Mort subite

Mort Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française

Il rêvait de chanter jusqu'à cent ans la vie, l'amour, la nostalgie et le temps qui passe. Charles Aznavour s'est éteint la nuit dernière, à l'âge de 94 ans.

Rédigé le

Mort Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française
© Xavier Thomas

Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française est mort à son domicile de Mouriès, dans les Alpilles, dans le sud de la France. Aznavour semblait prendre un bain de jouvence ces dernières années à chaque tour de chant. Avec toujours le même miracle : il débutait ses concerts la voix rouillée et le corps fragile, mais les concluait léger comme une plume, le pas dansant, devant son prompteur. Inépuisable, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon et s'apprêtait à repartir en tournée cet automne avec plusieurs dates en France.

« Je ne suis pas vieux, je suis âgé »

Ces derniers mois pourtant, l'inépuisable, avait dû annuler quelques représentations. Deux concerts en Russie, en avril, à cause d'un tour de reins, puis en mai, en raison d'une fracture de l'humérus gauche, après une chute. "Je ne suis pas vieux, je suis âgé. Ce n'est pas pareil", se plaisait-il à nuancer, auprès de l'AFP. Une façon espiègle de défier le poids des années pour celui dont le couronnement artistique est venu assez tardivement, à 36 ans, le 12 décembre 1960 à l'Alhambra.

Pourtant rien ne fut acquis pour Shahnourh Varinag Aznavourian, né le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens. "Quels sont mes handicaps? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d'instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Les professeurs m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte", écrira-t-il dans son autobiographie "Aznavour par Aznavour"  publiée en 1970.

L’homme de taille modeste qui a renversé les montagnes

Sa détermination, son talent et, comment les ignorer, ses tubes intemporels comme "La Bohème", "La Mamma", "Comme ils disent", "Mes emmerdes" permettront finalement à cet homme de taille modeste de renverser les montagnes. Lui qui n'a jamais hésité à protéger les jeunes pousses, comme Johnny Hallyday à qui il fit cadeau de "Retiens la nuit".

Où qu'il fut, cet artiste concerné par le drame des migrants rappelait toujours son attachement à ses deux pays. "Je suis Français et Arménien, les deux sont inséparables comme le lait et le café", résumait-il l'an passé en recevant son étoile sur le "Walk of fame" à Hollywood.

On ignore encore les causes précises du décès de l'artiste. Une autopsie doit être pratiquée demain, mardi 2 octobre.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Sponsorisé par Ligatus