1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Maladie de Parkinson

Maladie de Parkinson : quelles sont les indications de la neurostimulation ?

La neurostimulation intervient-elle quand les traitements médicamenteux ne sont pas assez efficaces ? Existe-t-il des contre-indications ?

Rédigé le , mis à jour le

Maladie de Parkinson : quelles sont les indications de la neurostimulation ?

Les réponses avec le Dr Fabienne Ory-Magne, neurologue :

"Il existe deux symptômes sur lesquels la neurostimulation va être très efficace. La stimulation sera très efficace indiscutablement sur le tremblement. Aujourd'hui, le tremblement réfractaire aux traitements constitue une bonne indication à la stimulation et il n'est pas nécessaire d'attendre cinq ans d'évolution contrairement aux autres symptômes.

"En revanche, dans la majorité des cas, la neurostimulation sera indiquée chez des patients qui ont des complications aux traitements, c'est-à-dire qui ont des fluctuations d'efficacité, des variations d'efficacité ou alors des mouvements anormaux induits par le médicament. Et la stimulation reproduisant l'effet du médicament va nous permettre de baisser le médicament. La neurostimulation ne va faire que reproduire l'effet des traitements mais en enlevant les effets indésirables de ce traitement ou en les atténuant au maximum. Elle sera très rapidement efficace mais elle ne va agir que sur ce quoi le traitement marche.

"Beaucoup de patients parkinsoniens n'auront pas besoin de la stimulation. Il y a aussi la contrainte d'âge parce qu'il y a un facteur limitant à 70 ans même s'il va y avoir des études pour voir s'il y a un intérêt, pour voir si le rapport bénéfice/risque restera favorable jusqu'à 75 ans. Cette zone d'incertitude sera probablement levée prochainement. Puis, si les symptômes ne sont pas sensibles aux médicaments, si le patient est gêné pour l'équilibre, pour la parole, pour la mémoire… cela ne sera pas amélioré par la neurostimulation parce que cela n'est pas amélioré par les médicaments. Notre rôle de neurologue est de bien sélectionner les patients. Ce n'est pas spectaculaire, la neurostimulation est efficace parce qu'on a bien sélectionné le patient."