1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Cancer du sein : renouer avec sa féminité

Environ 30% des femmes atteintes d'un cancer du sein doivent subir une mastectomie, une ablation totale de leur sein. En plus d'une douleur physique, ces femmes doivent aussi apprendre à accepter cette blessure psychologique. C'est pour les aider à renouer avec leur féminité qu'une jeune femme, elle-même concernée, a créé une association : un atelier de couture pendant lequel des bénévoles transforment et adaptent des soutiens-gorge classiques pour les femmes atteintes d'un cancer du sein.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer du sein : renouer avec sa féminité

La mastectomie, l'ablation totale du sein, est une cicatrice traumatisante pour les femmes concernées qui ont l'impression d'être amputées de leur féminité. Samia Mekkas, présidente l'association "Belles-dessous", a subi cette intervention. Après avoir tenté des reconstructions mammaires qui se sont soldées par un échec, Samia a alors décidé d'adapter ses anciens soutiens-gorge pour qu'ils s'ajustent à ses nouvelles formes.

Comme Samia, près de 20.000 femmes subissent une mastectomie chaque année en France. Consciente de ne pas être un cas isolé, elle décide de monter une association et d'aider ces femmes à renouer avec leur féminité. Chaque mois, Samia se rend dans un recyclerie collecter les dons de soutiens-gorge. Sans cette solidarité, le projet de Samia ne pourrait pas exister, elle peut compter sur l'aide précieuse de son entourage.

Dans un atelier de couture, les bénévoles laissent libre cours à leur imagination. Broderie, paillettes, dentelle… elles transforment la lingerie mais parfois les soutiens-gorge classiques ne sont pas toujours adaptés. Plus qu'un simple atelier de couture, ici les femmes se mélangent : celles qui n'ont pas connu la maladie, celles qui l'ont touchée de près ou encore celles qui ont réussi à la dépasser…

Petit ou grand bonnet, paré de dentelle, de nœud en soie ou encore de frou-frou… en tout, les petites mains de l'atelier ont recréé près de 200 pièces. Des modèles qui permettront peut-être à ces femmes d'apprendre à vivre avec leur cicatrice.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus