1. / Maladies
  2. / Cancer

Cancer des sinus : des tumeurs rares à dépister le plus tôt possible

Le cancer des sinus, qu'on appelle aussi le cancer du menuisier, est un cancer "rare", qui ne représente que 3% des cancers ORL en France. Chaque année, on découvre entre 200 et 300 tumeurs de ce type. Le cancer des sinus doit être découvert le plus tôt possible pour bénéficier d'une chirurgie la moins invasive possible.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer des sinus : des tumeurs rares à dépister le plus tôt possible
Cancer des sinus : des tumeurs rares à dépister le plus tôt possible
Sommaire

Qu'est-ce que le cancer des sinus ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le cancer des sinus.

Anatomie du nez. Le nez comporte une charpente osseuse et cartilagineuse délimitant les fosses nasales. Les fosses nasales droite et gauche sont séparées par la cloison nasale. La charpente osseuse est constituée par les os propres du nez qui sont soudés au massif facial et qui se prolonge en avant par du cartilage.

Le cancer des sinus touche les cavités aériennes creusées dans les os du crâne. Nous comptons quatre paires de sinus : les sinus frontaux, maxillaires, sphénoïdaux et ethmoïdaux. Toutes ces cavités sont essentielles. Elles communiquent avec les fosses nasales, participent au réchauffement et à l'humidification de l'air que nous inhalons.

Cancer des sinus : le cancer des menuisiers

Le cancer des sinus est un cancer rare qui touche avec prédilection les menuisiers.

Si les cancers du sinus ethmoïdal sont relativement rares, ils sont plus fréquents chez les travailleurs du bois. Classées cancérogènes avérées par le CIRC, le Centre International de Recherche contre le Cancer, les poussières de bois se logent dans les sinus et provoquent l'apparition de tumeurs.

Ces tumeurs font de nombreuses victimes chez les menuisiers, dont beaucoup découvrent les premiers symptômes des dizaines d'années après les premières expositions.

Cancer des sinus : le retrait de la tumeur

Attention, images d’intervention chirurgicale ! Retrait de la tumeur et reconstruction

Lorsqu'une tumeur est diagnostiquée au niveau des sinus, l'opération est indispensable. Plus elle est prise en charge tôt, moins la tumeur a le temps de se développer et de toucher les organes aux alentours.

Les interventions chirurgicales pour ce type de cancer étaient, il y a peu, très invasives et nécessitaient d'ouvrir la face du patient pour accéder aux sinus. Aujourd'hui, lorsque la tumeur n'est pas trop encombrante, certains ORL privilégient l'opération par voie endoscopique, beaucoup moins invasive. En France, il y aurait chaque année près de 150 interventions de ce type. Selon les analyses des chirurgiens, le taux de survie à 5 ans est de 75% et le taux de récidive du cancer inférieur à 30%.

La prévention est essentielle surtout quand l'exposition aux poussières de bois est fréquente, c'est pourquoi les menuisiers doivent porter des masques, et des systèmes d'aération doivent être installés dans les ateliers.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Sponsorisé par Ligatus