Y a-t-il un facteur familial de prédisposition au suicide ?

Y a-t-il un facteur familial de prédisposition au suicide ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Vincent Lapierre, psychologue au centre de prévention suicide Popaincourt :

"Il y a plusieurs réponses à cette question. On a observé que dans les troubles de l'humeur qui sont à l'origine d'une bonne partie des suicides, il y a un facteur de prédisposition génétique. Cela a été isolé même s'il est délicat de travailler autour de ce sujet puisqu'on observe des corrélations, c'est-à-dire qu'on observe que les porteurs de tel allèle de tel gène ont une prédisposition à développer une dépression, par exemple, mais on n'a pas de lien de causalité établi à l'heure actuelle.

"En revanche, il est certain qu'un suicide dans la famille peut être un événement traumatisant qu'on en ait été témoin ou pas d'ailleurs, ce qui bien entendu n'entraîne aucune fatalité mais suppose à un moment donné que le passage à l'acte suicidaire est inscrit dans une histoire. Il peut à la fois être perçu comme un recours possible, mais il induit aussi une manière particulière d'envisager le lien, la filiation, la manière dont on s'inscrit dans l'histoire de sa famille."