Pourquoi la dialyse péritonéale n'est-elle pas plus pratiquée en France ?

Pourquoi la dialyse péritonéale n'est-elle pas plus pratiquée en France ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Dominique Joly, néphrologue :

"Le dialyse péritonéale représente moins de 10% des dialyses en France. C'est la même chose dans d'autres pays du monde. La dialyse péritonéale est en recul. C'est dommage. Dans l'hôpital où je travaille, on s'est remis à faire de la dialyse péritonéale. Aujourd'hui quand on présente honnêtement aux patients les deux techniques, hémodialyse et dialyse péritonéale, ils choisissent, en fonction de leurs caractéristiques personnelles, très souvent la dialyse péritonéale.

"Il faut connaître la technique, il faut la maîtriser et la proposer aux patients. Il faut du doigter. Quand on est un médecin qui s'occupe de la dialyse péritonéale, il faut être un peu spécialisé. Et il faut avoir cette capacité de maîtriser cette technique, de l'avoir dans son service et de la proposer aux patients. Quand on la propose et qu'on l'explique aux patients, on a un choix très équilibré entre les deux techniques.

"La dialyse péritonéale coûte moins chère, c'est une technique qui se déploie intégralement à domicile, c'est son gros avantage. Et les patients qui ont ce désir d'autonomie pour des raisons professionnelles et qui sont capables de gérer un système finalement assez simple, beaucoup de personnes, quand elles ont bien appréhendé la situation, font le choix de la dialyse péritonéale.

"Les enfants peuvent aussi bénéficier de la dialyse péritonéale. Et quand on n'est pas soi-même capable de faire la dialyse péritonéale, en France, on peut être aidé par une infirmière qui donne un coup de main temporairement ou définitivement. C'est une très bonne technique d'attente de la greffe."