Le coup de gueule d'Olivier Véran à l'Assemblée nationale

Le ministre de la Santé s'est emporté hier contre les députés fixé la fin de l’Etat d’urgence sanitaire au 14 décembre. Bien plus tôt que ce que souhaitait le gouvernement.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Le coup de gueule d'Olivier Véran à l'Assemblée nationale

“Je suis rentré dans deux chambres dans ce service de réanimation à Corbeil Essionne. Dans la première chambre, il y avait un jeune homme de 28 ans en coma, ventilé, intubé (...) Dans la deuxième chambre il y avait un homme en surpoids âgé de 35 ans. C’est ça la réalité de nos hôpitaux, Mesdames et Messieurs les députés, si vous ne voulez pas l’entendre sortez d’ici !”, s’est emporté Olivier Véran devant les députés qui débattaient de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire.

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 14 décembre

Vous êtes en train de débattre de sujets alors que nos soignants se battent pour sauver des vies dans ces hôpitaux”. La raison de sa colère ? Le débat sur l’allongement, ou non, de l’état d’urgence sanitaire. 

Les députés d’oppositions sont parvenus à voter une prolongation de cet état d'urgence jusqu'au 14 décembre seulement, et non jusqu'à mi-février comme le souhaitait le gouvernement.