©Shutterstock
©Shutterstock

Covid : reprise des cours en distanciel pour les lycéens

Face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19 et à une grogne naissante, le ministre de l'Education a annoncé un renforcement du protocole sanitaire au lycée et l'annulation des épreuves de contrôle continu.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Depuis le retour des vacances de la Toussaint, les lycéens et leurs professeurs ont partagé les photos de leur quotidien sur le hastag #balancetonprotocolesanitaire. On y voit des couloirs bondés et des réfectoires où les élèves mangent sans distancion. Face à leur colère, et pour limiter les risques de contamination, Jean-Michel Blanquer a annoncé de nouvelles mesures. 

Le bac en contrôle continu

Les épreuves d'évaluation communes de Première et Terminale, prévues par le bac nouvelle formule qui entre en vigueur cette année, seraient annulées au profit du contrôle continu.

Cette annonce concerne l'histoire-géographie, les langues vivantes et la spécialité qui n'est pas poursuivie en terminale, ainsi que les mathématiques pour la voie technologique et l'enseignement scientifique pour la voie générale.

Les épreuves terminales sur les enseignements de spécialité, prévues en mars prochain, seront, elles, maintenues mais leurs modalités "adaptées" pour tenir compte du contexte : toutes les disciplines concernées proposeront deux sujets ou des exercices au choix afin de couvrir l'ensemble des thématiques étudiées, a-t-il été notamment décidé.

A lire aussi : Covid : la grogne monte dans les lycées

Protocole sanitaire renforcé

Dans son allocution, le ministre a également évoqué le durcissement du protocole sanitaire. Les lycées vont pouvoir remettre en place des cours en distanciel afin de respecter les gestes barrières. Cependant, les élèves devront assister à au moins 50 % de leurs cours en présentiel dans les établissements. 

Chaque établissement peut s'organiser comme il le souhaite en privilégiant "l'accueil en demi-groupes",  "l'accueil par niveau" ou "le travail à distance un ou deux jours par semaine".

Le syndicat national des lycées et collèges (Snalc) appelle "tous les personnels des lycées à mettre en œuvre au plus vite des organisations permettant la distance physique en classe et à la cantine, et assurant de limiter le brassage dans tous les autres lieux. Il demande aux recteurs et DASEN (directeurs départementaux) de faciliter les choses, et de privilégier l'urgence sanitaire sans attendre la réalisation d'un beau plan de continuité de 20 pages", a-t-il ironisé.