COVID-19 : Paris et l’Ile de France se masquent aussi
Crédits Photo : © Shutterstock / Jerome LABOUYRIE

COVID-19 : Paris et l’Ile de France se masquent aussi

La mesure était envisagée depuis la semaine dernière. Elle est désormais effective depuis ce lundi 10 août, 8H00. Paris et certains départements d’Ile de France exigent le port du masque dans certains quartiers fréquentés où la distanciation physique est difficile.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Paris se masque

Les flâneries ou retrouvailles romantiques et amicales sur les quais de Seine se feront désormais avec masque.  
Idem pour une centaine de rues dans la quasi totalité des arrondissements parisiens.

Il s'agit de "zones touristiques, marchés découverts ou rues très commerçantes", des "quais de Seine, Canal Saint-Martin" mais aussi de la "Butte Montmartre, très touristique", a expliqué à l'AFP Nicolas Nordman, adjoint à la sécurité à la mairie de Paris.

"Les critères, c'était des lieux où il y a du monde, où il est difficile de respecter la distanciation, des lieux de fête où il a pu y avoir un relâchement des gestes barrière" ces dernières semaines, a ajouté l'élu.

D’abord la pédagogie puis l’amende

Dans un premier temps, "il y aura de la pédagogie", "l'obligation sera rappelée pendant une quinzaine de jours aux gens entrant dans la zone concernée, et les verbalisations (135 euros, Ndlr) surviendront dans un deuxième temps", signale Nicolas Nordman

Les autres départements d'Ile de France ne sont pas épargnés par cette mesure.

Ainsi, le Val de Marne, la Seine Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val d’Oise exigent aussi le port du masque en extérieur dans certains lieux fréquentés. Les préfets ont établis une liste exhaustive.
Dans les Hauts-de-Seine, 26 communes sont concernées, 18 dans le Val de Marne et 16 en Seine Saint-Denis. Seul le Val d’Oise n’a pour l’heure pas encore communiqué la liste des lieux concernés.

Cette mesure est prévue pour une durée de un mois renouvelable.

Augmentation du nombre de contaminations

Le port du masque obligatoire dans les espaces ouverts intervient dans un contexte inquiétant pour les autorités publiques. Les chiffres révèlent une augmentation du nombre de contaminations. Selon Santé Publique France 653 personnes ont été testées positives la seule journée du 4 août 2020. Pour avoir un ordre d’idée à la fin du mois de juin dernier, 200 cas étaient positifs.
Ces données font donc craindre un rebond de l’épidémie.