Coronavirus : quelles précautions à prendre sur les bancs de la fac ?

Plus d’une dizaine de clusters étudiants se sont déclarés en France depuis la rentrée et certaines écoles ont même décidé de refermer leurs portes. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Respecter les gestes barrières : le message est placardé sur ce campus de l’université de Lille. En ce jour de pré-rentrée, les responsables de la faculté font tout pour limiter les risques de contamination. Ici, les promotions sont accueillies en demi-groupe pour permettre de laisser une place sur deux inoccupée dans les amphithéâtres. Et le port du masque est systématique.

Des mesures plus que nécessaires : parmi les 73 000 étudiants de l’université de Lille, on compte déjà plus de 150 cas positifs au coronavirus. « Dans aucun des cas recensés il n’y a eu de contaminations au sein de l’université, ce sont exclusivement des contaminations à l’extérieur, et l’immense majorité des cas oui ce sont des soirées estudiantines » explique Didier Gosset, délégué aux affaires sanitaires pour l’université de Lille.

Responsabiliser les étudiants

La responsabilité retombe surtout sur les associations étudiantes. Ce jour-là, ce bureau des élèves se réunit pour réfléchir au respect des gestes barrières lors des événements étudiants. Les organisateurs veulent être intransigeants sur les mesures sanitaires. Objectif : se défaire de la mauvaise réputation associée aux fêtes étudiantes.

« Il faut qu’on garde notre façon de faire, puisqu’une association étudiante est là pour créer des événements, créer de la cohésion, donc aujourd'hui on a une grosse pression, c’est de continuer nos activités, tout en faisant attention à tout ça. Notre plus gros défi c’est de montrer qu'on est responsables et que les clichés qu’on entend souvent ne sont pas toujours vrais pour toutes les associations » se défend Jonas Pranio, président de l’association B.A.S.E. Lille. Pour l’instant dans le Nord, les événements rassemblant du public ne sont pas interdits. Mais la préfecture recommande de les reporter ou de réduire le nombre de participants.