Coronavirus : l'Arabie saoudite compte quatre nouveaux cas

Quatre nouveaux cas de contamination par le coronavirus MERS ont été recencés par le ministère saoudien de la Santé, mercredi 11 septembre 2013. Le royaume comptabilise au total 100 personnes atteints par la maladie dont 47 décès.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Certains vaccins, dits "imparfaits", favoriseraient la naissance de souches de virus plus agressives pour les personnes non vaccinées (Image d'illustration)
Certains vaccins, dits "imparfaits", favoriseraient la naissance de souches de virus plus agressives pour les personnes non vaccinées (Image d'illustration)

Il s'agit de quatre Saoudiens, dont un jeune de 22 ans ayant été contaminé par un malade du coronavirus, et un autre de 24 ans, un employé du secteur de la santé, tous deux vivant à Médine, deuxième ville sainte de l'islam, dans l'ouest du royaume, a précisé le ministère sur son site internet.

Les deux autres Saoudiens, âgés de 47 ans et de 60 ans et vivant à Ryad, sont tombés malades après avoir été en contact avec des personnes infectées par le virus.

Sur les 100 personnes atteintes par le coronavirus dans le royaume depuis l'apparition de la maladie il y a un an, 47 sont décédées, précise le ministère.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) annoncé vendredi, 52 personnes dans le monde sont décédées, sur un total de 110 cas confirmés de contamination par le coronavirus qui provoque des problèmes respiratoires, une pneumonie et une insuffisance rénale rapide.

L'Arabie saoudite, le premier foyer du coronavirus et le pays le plus touché, s'apprête à accueillir des centaines de milliers de fidèles en provenance de l'étranger pour le pèlerinage annuel de La Mecque, prévu à la mi-octobre.

Le nouveau virus, désigné par l'OMS comme le Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome, MERS), appartient à la même famille que le virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :