Coronavirus : la mobilisation s’amplifie

Avec quatre décès et plus de 250 cas confirmés, soit un doublement en trois jours, le pays se prépare à une intensification de l'épidémie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Coronavirus : la mobilisation s’amplifie

Il y a encore une semaine, le pays ne comptait que 12 cas de coronavirus, principalement liés à des patients passés par la Chine. Ce mercredi 4 mars, 257 cas étaient confirmés, soit un doublement en trois jours. 45 nouveaux cas ont été recensés pour la seule journée de mercredi 4 mars 2020.

Jusqu’à présent, on comptait trois berceaux importants de propagation de l'épidémie en métropole : l'Oise, le Morbihan et la Haute-Savoie.

Un nouveau foyer a été identifié mardi 3 mars à Mulhouse : sept cas ont été enregistrés lors d'un rassemblement évangélique de plusieurs milliers de personnes qui a eu lieu du 17 au 24 février. Le ministère a appelé les participants à ce rassemblement à "se surveiller" et la préfecture du Haut-Rhin a décidé de la fermeture de trois écoles.

La France, l'un des principaux foyers en Europe

La France, l'un des principaux foyers du coronavirus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne, a désormais enregistré quatre décès.

Depuis le week-end du 29 février, des mesures plus contraignantes ont été prises pour empêcher une propagation plus large. Elles correspondent au passage en phase 2 (sur 3) de la lutte contre l'épidémie.

Ainsi, une centaine d'écoles, collèges et lycées sont fermés en France, essentiellement dans l'Oise et le Morbihan.

Les rassemblements de plus de 5.000 personnes reportés

Les rassemblements de plus de 5.000 personnes en "milieu confiné" ont été annulés ou reportés. Cela concerne de nombreux concerts (comme ceux prévus à Bercy du rappeur Ninho, du groupe Tryo et du chanteur M. Pokora), ainsi que les Salons du Livre, celui du Tourisme, et d'autres salons professionnels.

Côté sport, les matches de foot de L1 ne sont en revanche pas soumis à des restrictions particulières à ce stade, pas plus que le championnat Top 14 de rugby.

L'épidémie affecte même le cinéma: les sorties de deux longs métrages, "Miss" de Ruben Alvès et "Rocks" de Sarah Gavron, ont été repoussées par leurs producteurs en raison de l'épidémie qui a entrainé la fermeture par arrêté préfectoral de 145 salles de cinéma de l'Oise et du Morbihan.