Etats-Unis : l'inquiétante progression du binge drinking chez les femmes

Aux USA, l'ingestion massive et rapide d'alcool devient un passe-temps populaire auprès des femmes de 18 à 34 ans. Un rapport des autorités de santé vient rappeler les dangers inhérents à cette pratique "à la mode".

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Etats-Unis : l'inquiétante progression du binge drinking chez les femmes

Un seul objectif : atteindre l'ivresse le plus vite possible. Une seule règle : boire sans modération. Près d'une jeune femme américaine sur huit serait adepte du binge drinking (littéralement la "biture express"), selon un constat publié en début d'année 2013 par les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Une lycéenne sur cinq serait même concernée.

En moyenne, trois fois par mois, ces femmes se rendent à des soirées durant lesquelles elles consomment six verres d'alcool.

"C'est alarmant de voir qu'une consommation aussi excessive d'alcool est courante parmi les femmes et les lycéennes", déplore le Dr Robert Brewer, responsable du programme sur l'alcool aux CDC.

"Les risques associés à la consommation excessive d'alcool sont nombreux" rappelle l'étude. "Chez les femmes, il s'agit d'une augmentation du risque de cancer et de maladies cardiaques." Mais l'alcool induit aussi des modifications de comportements, qui les exposent "aux maladies sexuellement transmissibles et à des grossesses non désirées".

Le CDC souligne par ailleurs que "le binge drinking durant la grossesse peut conduire à de nombreuses malformation du foetus, voire même à la mise au monde d'un enfant mort-né".

Le problème ne concerne pas seulement les accros au binge drinking. Le rapport rappelle que les consommateurs excessifs occasionnels s'exposent également à des maladies cardiovasculaires et digestives.

23.000 décès par an sont recensés parmi les femmes et les lycéennes aux Etats-Unis pour consommation excessive d'alcool.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :