Guadeloupe : les hôpitaux débordés, la vaccination à la traîne

Aux Antilles, la situation sanitaire est catastrophique. Seul un tiers de la population a reçu une injection de vaccin, contre plus de 80% au niveau national.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration. Crédits Photo : ©Shutterstock
Image d'illustration. Crédits Photo : ©Shutterstock

71 malades du Covid en réanimation … pour 33 lits de réanimation. En Guadeloupe, le nombre de personnes prises en charge en réanimation le 22 août est deux fois plus élevé que le nombre de lits habituellement disponibles dans la région. La situation épidémique dans la région s’aggrave dangereusement.

En outre, seuls 29,1% de la population a reçu une dose de vaccin, contre 81,5% au niveau national. La population guadeloupéenne est donc moins bien protégée face au virus.

A lire aussi : Covid: la rentrée scolaire inquiète les médecins et les enseignants

Un report de la rentrée ?

Au vu de "la gravité de la situation sanitaire actuelle ", les présidents des conseils régional et départemental de Guadeloupe et de l'association des maires de Guadeloupe ont demandé le 21 août "un report de la rentrée scolaire" qui doit se tenir début septembre.

Le président du Conseil régional, Ary Chalus, du Conseil départemental, Guy Losbar, et le président de l'association des maires, Jocelyn Sapotille ont consulté "plusieurs acteurs de leurs communautés scolaires respectives".

Ils ont décidé "que le contexte sanitaire actuel ne permettait pas la tenue de la rentrée scolaire aux dates initialement envisagées par les services de l'Etat", c'est-à-dire la première semaine de septembre.