Quels sont les bienfaits de la médiation animale après un AVC ?

Après un AVC, mon mari est très affaibli, j'envisage de prendre un chien pour le stimuler moi-même, est-ce suffisant ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Sylvie Sengelen, intervenante en médiation animale association Agatéa, et avec le Dr Laure Jouatel, gériatre :

"Je m'occupe de personnes âgées qui peuvent avoir susceptiblement des séquelles d'AVC, notamment des hémiplégies. Et on travaille énormément avec le chien sur l'amplitude des mouvements, les rétractions. Via le chien on va travailler (le thérapeute va être en triangulation avec le chien) sur une motivation qui est autre que le mouvement spontané du bras et donc on a des résultats très probants, même à distance de l'AVC, notamment sur les rétractions et l'amplitude des mouvements. Il y a donc effectivement un intérêt très probant en post-AVC sur les séquelles d'hémiplégie.

"Cette dame est-elle en mesure de pouvoir proposer cette rééducation à son mari ? Je pense que non. Nous sommes sur une prise animale quotidienne et cette dame n'est pas thérapeute."

"La médiation par l'animal est une relation triadique. Dans la mesure où il y a un participant, un animal en présence et un professionnel qualifié qui va organiser la rencontre homme-animal. Il faut donc une organisation triangulaire."