Cancer du foie : un centre de diagnostic en une journée

Depuis quelques mois, l’hôpital Beaujon (AP-HP), en région parisienne, propose un diagnostic rapide du cancer du pancréas et du foie. Cette offre s'adresse à toute personne présentant une tumeur qui vient d’être détectée lors d'une consultation chez son médecin ou à la suite d'un examen d'imagerie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

9 heures du matin, Pascal, 45 ans, pousse la porte du Centre de diagnostic des tumeurs bénignes et du cancer du foie et du pancréas en un jour (HOPE) de l’hôpital Beaujon (AP-HP), à Clichy. Une infirmière lui remet son programme de rendez-vous et d’examens de la journée. Objectif : savoir si la lésion détectée dans son foie quelques jours auparavant est cancéreuse ou pas. Tout commence par une consultation non pas avec un médecin mais trois.

La lésion détectée chez Pascal peut être interprétée de deux manières et entrainer deux prises en charge très différentes : dans un cas, une opération, dans l’autre, aucun traitement. Ensemble, les trois spécialistes vont donc interpréter les images et échanger leurs points de vue. Une expertise pluridisciplinaire qui améliore la qualité du diagnostic.

Habituellement ce type de diagnostic prend plusieurs semaines. Ici l’organisation a été totalement repensée. En quelques heures à peine, Pascal a pu avoir une consultation pluridisciplinaire, une échographie et une IRM. A 16 heures, le diagnostic tombe : la lésion est bégnine, elle ne nécessite aucun traitement ni surveillance spécifique.

Ce centre réalise des diagnostics pour tout type de tumeurs du foie et du pancréas, bégnines ou cancéreuses. Ce diagnostic rapide permet d’envisager très rapidement une biopsie, si elle est indiquée, et en cas de diagnostic de cancer, de mettre immédiatement en place un programme de traitement adapté.

Les tumeurs du foie sont très fréquentes. Certaines tumeurs bégnines s’observent dans 5 à 10% de la population. Ce sont des kystes ou des angiomes qui sont le plus souvent reconnus facilement, mais peuvent aussi avoir des présentations plus complexes nécessitant une grande expertise et la réalisation d’examens d’imagerie sophistiqués. Il peut s'agir de tumeurs bénignes plus rares comme l’hyperplasie nodulaire focale et de l’adénome, de diagnostic plus difficile. Il peut enfin s’agir de tumeurs cancéreuses dont la fréquence est en augmentation.