A vos livres ! Nos conseils lecture du week-end

Une confession ; Les Aveux ; Mariage à la mode ; Retour à Martha's Vineyard ; Le consentement ; Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes ; Ils vivaient en couleurs : Le livre pour remonter le temps en couleurs... sont les livres présentés par Gérard Collard dans "Le Magazine de la santé" du 8 janvier 2021.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
  • Une confession
    John Wainwright et Laurence Romance
    Ed. 10-18, février 2020

À cinquante ans, John Duxbury est secrètement déçu par son existence. Son travail est devenu une routine, son mariage sombre dans la grisaille, il ne sait plus comment être heureux, ni s'il le sera à nouveau un jour. Sa vie est-elle un échec irrémédiable ? Bientôt, c'est un drame qui s'abat sur lui. Alors qu'il est en vacances avec sa femme, Maude, celle-ci fait une chute mortelle. Quelques temps plus tard, un homme se présente au commissariat. Il a été témoin des faits et prétend que c'est John qui a poussé sa femme dans le vide. C'est le début d'un face à face d'une rare intensité entre John Duxbury et l'inspecteur Harker, chargé de l'enquête.

  • Les Aveux
    John Wainwright et Laurence Romance
    Ed. Sonatine, novembre 2020

Années 1980. Pharmacien respecté d'une petite ville anglaise, Herbert Grantley se présente un beau jour au commissariat pour confesser le meurtre de sa femme, morte un an plus tôt de causes réputées naturelles. Il déclare à l'inspecteur-chef Lyle l'avoir empoisonnée. Une version de l'histoire qui semble parfaite. Sauf que l'inspecteur-chef Lyle n'y croit pas. Mais si Grantley n'est pas coupable, pourquoi vient-il avouer ainsi ? C'est le début d'un long face-à-face entre les deux hommes. 

  • Mariage à la mode
    Katherine Mansfield et Françoise Pellan
    Ed. Folio, septembre 2005

Dans le train qui le ramène chez lui pour le week-end, William savoure le bonheur de retrouver bientôt Isabel, sa ravissante jeune femme, et leurs deux enfants. Pourtant, depuis qu'Isabel s'est liée avec un nouveau groupe d'amis, elle a changé et William ne sait trop qu'en penser... Durant les longues journées d'été, Crescent Bay est le théâtre de la vie et des jeux de ceux qui y passent leurs vacances entre baignade, sieste et conversations. Par petites touches lumineuses et justes, Katherine Mansfield esquisse des portraits pleins de finesse et de sensibilité.

  • Retour à Martha's Vineyard
    Richard Russo et Jean Esch
    Ed. Quai Voltaire, août 2020

Le 1er décembre 1969, Teddy, Lincoln et Mickey, étudiants boursiers dans une fac huppée de la côte Est, voient leur destin se jouer en direct à la télévision alors qu’ils assistent, comme des millions d’Américains, au tirage au sort qui déterminera l’ordre d’appel au service militaire de la guerre du Vietnam. Un an et demi plus tard, diplôme en poche, ils passent un dernier week-end ensemble à Martha’s Vineyard, dans la maison de vacances de Lincoln, en compagnie de Jacy, le quatrième mousquetaire, l’amie dont ils sont tous les trois fous amoureux. 
Septembre 2015. Lincoln s’apprête à vendre la maison, et les trois amis se retrouvent à nouveau sur l’île. À bord du ferry déjà, les souvenirs affluent dans la mémoire de Lincoln, le "beau gosse" devenu agent immobilier et père de famille, dans celle de Teddy, éditeur universitaire toujours en proie à ses crises d’angoisse, et dans celle de Mickey, la forte tête, rockeur invétéré qui débarque sur sa Harley. Parmi ces souvenirs, celui de Jacy, mystérieusement disparue après leur week-end de 1971. Qu’est-il advenu d’elle ? Qui était-elle réellement ? Lequel d’entre eux avait sa préférence ? Les trois sexagénaires, sirotant des bloody-mary sur la terrasse où, à l’époque, ils buvaient de la bière en écoutant Creedence, rouvrent l’enquête qui n’avait pas abouti alors, faute d’éléments. Et ne peuvent s’empêcher de se demander si tout n’était pas joué d’avance.

  • Le consentement
    Vanessa Springora
    Ed. Livre de Poche, janvier 2020

Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin "impérieux" de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
"Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre", écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d’une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l’ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse. Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d’une époque, et la complaisance d’un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.

  • Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes
    Robert M. Pirsig, Octave Mannoni
    Ed. Points, juin 2013

À deux sur une moto, père et fils sillonnent les routes vers la Californie. Ils croisent Newton et Kerouac, réparent carburateur, culasse et pistons mal huilés. Chris raconte des histoires de fantômes, son père lui dévoile les théories de la Création. Ils se découvrent comme on démonte un moteur. C'est un road-trip, une chevauchée philosophique et fantastique...

Robert M. Pirsig est né en 1928 à Minneapolis. Enfant surdoué, étudiant en biochimie, il part faire la guerre en Corée ; de retour aux États-Unis, il entreprend des études de philosophie. Pirsig a été rédacteur technique dans les revues spécialisées consacrées aux motocyclettes. Il coule aujourd'hui des jours paisibles en Angleterre.

  • Ils vivaient en couleurs : Le livre pour remonter le temps en couleurs
    Aude Goeminne
    Ed. Chêne, janvier 2021

Surprenantes, amusantes, choquantes parfois, ces 250 photographies qui ont fait l’Histoire sont rendues à leurs couleurs originelles, comme ceux qui l’ont vécue la voyaient : rouge comme la couleur d’origine de la tour Eiffel, vert comme la première voiture à essence, bleu comme les uniformes des soldats français, marron comme les premiers ballons de football, jaune comme les flammes du dirigeable Hindenburg, violet comme Tesla déclenchant des éclairs. Ce livre éblouit autant qu’il informe, grâce aux explications captivantes qui accompagnent chaque photographie.
 

Vous pouvez commander les livres présentés par Nicolas Houguet en vous rendant sur le site de la librairie en ligne Griffe noire.