1. / Insolite

Insolites du Net : un rap pour lutter contre l'AVC

En Finlande, la boîte de maternité fait des émules ; le rap peut servir à reconnaître les signes de l'AVC ; des clichés décalés mêlant découpes de fruits et légumes et anatomie humaine... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

Rédigé le

Insolites du Net : un rap pour lutter contre l'AVC

Kela box

C'est une tradition finnoise qui remonte à plus de 70 ans. Chaque femme qui attend un enfant reçoit gratuitement une boîte de l'équivalent de la Sécurité sociale.

Dans cette boîte, des accessoires pour le bébé, de la layette à la turbulette en passant par les couches. La boîte en elle-même est intéressante puisqu'il est clairement indiqué qu'elle peut servir de lit d'enfant. Ce qui interpelle, ce sont les statistiques de mort subite du nourrisson qui sont, en Finlande, particulièrement faibles.

Y a-t-il un lien de cause à effet entre ces boîtes-lits et les statistiques ? On peut le penser, en partie, selon Elisabeth Briand Huchet, pédiatre responsable du centre de référence sur la mort subite du nourrisson à l'hôpital Antoine Béclère. Selon elle, la boîte est une très bonne idée notamment pour les parents à faibles moyens et petitement logés. Elle permet ainsi de faire dormir son bébé dans un endroit qui lui est propre mais possible à caser dans la chambre des parents, même petite… C'est gagnant à tous points de vue : le petit est tout près des parents, qui l'entendent et peuvent réagir mais il ne partage pas leur lit, ce qui élimine les risques d'étouffement.

Résultat, des entreprises privées se sont lancées dans l'aventure de la boîte de naissance, histoire d'en faire profiter les futurs parents non finnois.

Finnish baby box

Les boîtes sont vendues entre 400 et 600 euros. Carton rouge pour ce tarif prohibitif, qui ne s'adresse pas aux personnes nécessiteuses…

  • Finnish Baby Box
    Baby Box finlandais avec 51 produits essentiels pour bébés.

Un deuxième carton rouge est adressé pour une image sur laquelle on voit un enfant sur des sortes de coussins et sous deux couvertures… C'est tout ce qu'il faut éviter. Trois conseils simples à retenir : il faut faire dormir le bébé sur le dos, avec des vêtements adaptés et sans coussins ni couverture…

D'après le Dr Briand Huchet, un décès sur deux serait encore évitable en France, simplement en respectant ces conseils simples. On oublie donc le co-sleeping...

  • Naître et Vivre
    - Commander des affiches et des dépliants
    Affiches et de plaquettes de prévention des risques, destinés à toute personne qui prendra soin d’un tout petit de façon occasionnelle ou quotidienne.
  • Naître et Vivre
    - Nouveau spot de prévention sur le tabagisme
    Le tabagisme augmente le risque de mort inattendue du nourrisson en altérant les capacités d'éveil et de contrôle respiratoire pendant le sommeil.
     

Un rap pour parler de l'accident vasculaire cérébral

Le morceau s'intitule AVC, il est interprété par Sow Crate, un rappeur de Soisson. Du rap pour parler de l'AVC, c'est un bon moyen d'intéresser les plus jeunes à ce problème.

L'idée d'origine, c'est à Marnia Mahboub qu'on la doit. Infirmière en neurologie à l'hôpital de Soisson, elle avait constaté que, même si l'AVC est rare chez les jeunes, elle rencontre de plus en plus de patients ayant entre 25 et 35 ans. Elle sait aussi qu'une prise en charge précoce est essentielle. Pour cela, il faut reconnaître les signes : une bouche de travers, une démarche hésitante, une vision floue, une personne qui ne parle pas distinctement alors qu'elle n'est pas ivre ou fatiguée... Face à de tels signes, il faut appeler le 15.

Des photos qui montrent notre corps, avec des fruits et légumes…

Marwane Pallas, un photographe français, interprète l'anatomie humaine : un chou rouge en guise de cerveau, des quartiers d'orange sanguine pour les poumons… Il explique que dans l'histoire, à partir du Moyen-Âge et pendant longtemps, des soignants comme les herboristes ou les sages-femmes estimaient qu'un fruit ou un légume ressemblant à une partie du corps pouvait permettre de la soigner. Dans différentes religions, les guérisseurs estimaient que Dieu avait ainsi laissé des signes pour aiguiller les hommes.

  • Instagram
    - Marwanepallas (en anglais)
    Réalisation de clichés décalés, mêlant découpes de fruits et légumes et anatomie humaine.