Vous souvenez-vous de ces présentateurs ?
Vous souvenez-vous de ces présentateurs ?

Retour vers le futur : quelle sera notre santé dans 30 ans ?

FUTUR – Ce samedi 21 octobre 2045, nous célébrons le 10.000ème numéro du Magazine de la santé. A cette occasion, Michel Cymes, Marina Carrère d’Encausse, présentateurs historiques de l’émission, rejoignent l’équipe de Benoît Thevenet pour commenter l'actualité médicale, et revenir sur 47 ans de santé à la télévision.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Actualité oblige, une part importante de cette édition spéciale concernera la problématique des nano-robots chirurgiens. Introduits sur le marché à la fin des années 2020, ces structures de la taille d’une molécule permettent de réaliser des interventions extrêmement précises avec rapidité et discrétion. L'autonomie de décision de ces dispositifs minuscules laissant encore à désirer, ceux-ci doivent être télécommandés par des chirurgiens humains. Mais les récentes affaires de piratage des systèmes informatiques hospitaliers, qui ont conduit à l’échec répété de nano-procédures chirurgicales, obligent aujourd’hui à réévaluer le rapport bénéfice/risque de cette technologie.

Il sera également question d’économie dans l’émission. Depuis cinq ans, le génome de chaque individu est encodé dans sa carte Vitale. A l’occasion d’un point d’étape sur l’efficacité du dispositif, le ministre de la Santé, Gérald Kierzek, vient d’annoncer "la relance du dossier médical personnel (DMP)", rebaptisé pour l’occasion "carnet de santé numérique universel (CSNU)". Le projet, dont les germes remontent à la fin du XXème siècle, vise à créer un fichier informatique unique, se substituant aux innombrables dossiers ouverts par les cliniques, les hôpitaux ou encore les médecins. Plusieurs dizaines de milliards d’euros ont déjà été engloutis dans le projet.

Nos journalistes reviendront également sur la recrudescence de maladies dites "tropicales" dans le nord de l’Europe. Selon des chercheurs du CINSERM (organisme issu de la fusion du CNRS et de l’Inserm), l’accélération du dérèglement climatique, le recul de la couverture vaccinale (pour les pathologies virales) et la perte d’efficacité des antibiotiques (pour les pathologies bactériennes) seraient les trois principaux moteurs de cette crise. Cette question sera au centre des débats de la COP51, qui doit se tenir au Groenland en décembre. Les Etats-Unis, la Chine et la Russie ont manifesté leur volonté de parvenir à un accord.

Durant cette 10.000ème émission, nous vous ferons également visiter le service d’impression d’organes en 3D à l’Hôpital Jacques Chirac du Grand Paris. Ici sont quotidiennement imprimés entre vingt et trente squelettes humains, cœurs, foies, pancréas, poumons et reins, structures et organes "sur mesure" que l’on substitue désormais aux originaux défaillants, en ambulatoire. L’occasion de revenir sur le récent rapport de la commission des affaires sociales du Parlement qui juge le procédé certes économique, mais "moins avantageux et durable que la greffe d’organes bioniques".

Dans les chroniques, nous reviendrons sur la tentative ratée de dé-cryogénisation de ces personnalités du show-business qui s’étaient faites congeler entre 2020 et 2025, dans l’espoir de profiter de la technologie des années 2040. Pilier de l’émission, Gérard Collard nous présentera une sélection d’une vingtaine de retrolivres (livres projetés directement sur la rétine) à avoir lu d’ici la fin du week-end.

La rédaction (du futur) d'Allodocteurs.fr

Le chiffre du jour : 14.238

Selon une étude de l’Institut de Veille Sanitaire, c’est le nombre d’accident (foulures, luxations, brûlures à l’azote liquide, etc.) survenu depuis 30 ans par des ingénieurs cherchant - en vain - à reproduire le fameux "Hover Board" utilisé par les héros du classique du cinéma en 2D, "Retour vers le futur 2". Coïncidence amusante : dans ce film, trois personnages visitent l’an 2015, à la date du… 21 octobre. Il y a tout juste 30 ans !