1. / Grossesse - Enfant
  2. / Procréation
  3. / Assistance médicale à la procréation

Louise Brown, le premier "bébé-éprouvette" fête ses 40 ans

Il y a 40 ans naissait Louise Brown, le premier bébé-éprouvette au monde. Aujourd'hui en France, un enfant sur trente naît grâce à une technique de procréation médicalement assistée.

Rédigé le

Extrait de l'Aventures de médecine "Donner la vie" diffusée le 24 mars 2015

Le 25 juillet 1978, le premier enfant issu d'une fécondation in vitro (FIV) voyait le jour à l'hôpital d'Oldham en Angleterre. Si à l'époque, cet exploit scientifique a suscité quelques inquiétudes et controverses, il a marqué un véritable tournant dans la recherche sur la reproduction humaine. Les médecins à l'origine de cette première mondiale sont Patrick Steptoe et Bob Edwards.

Le premier bébé éprouvette au monde

Louise Brown vit aujourd'hui à Bristol, là où son histoire a commencé en 1977. À l'époque, ses parents, Lesley et John Brown, sont désespérés. Les trompes abîmées de Lesley ne lui permettent pas d'avoir un enfant. Le couple accepte alors une expérience inédite menée par Robert Edwards et Patrick Steptoe. "Je ne suis pas sûre qu'ils comprenaient totalement ce qui allait se passer, confie aujourd'hui Louise Brown, mais c'était pour ma mère la seule chance d'avoir un enfant et je crois qu'elle aurait fait n'importe quoi pour ça".

La méthode d'Edwards et Steptoe consiste à réaliser la fécondation entre les spermatozoïdes et l'ovule, en dehors du corps de la femme. Puis à introduire l'oeuf fécondé dans l'utérus de la femme. On parle de "bébé-éprouvette", car la conception a lieu dans "l'éprouvette du biologiste".

L'arrivée de Louise va combler les Brown. Et malgré les inquiétudes, sa conception atypique et révolutionnaire s'est avérée sans conséquence sur son développement. Les derniers doutes ont été levés le jour où Louise a donné la vie à son tour de façon naturelle.

De Louise, l'Anglaise à Amandine, la Française

L'exploit médical d'Edwards et Steptoe ouvre la voie. Mais il faudra attendre quatre ans pour que des scientifiques français réussissent à la reproduire. En 1982, à l'hôpital de Clamart, le gynécologue René Frydman prélève un ovocyte sur une patiente. Le biologiste Jacques Testart le met en présence des spermatozoïdes du mari dans une éprouvette. Dans le plus grand secret, neuf mois plus tard, René Frydman met au monde Amandine.

En France, la naissance d'Amandine est la première d'une longue lignée de bébés-éprouvette. Selon une étude de l'Ined, réalisée en juin 2018, en France, un enfant sur trente est conçu grâce à l'assistance médicale à la procréation (PMA). Et entre 1981 et 2000, 100.000 enfants sont nés grâce à la fécondation in vitro. D'ici fin 2019, ils devraient être 400.000.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus