1. / Grossesse - Enfant

Inégalités sociales : les bébés d'ouvriers de plus petit poids à la naissance

Les enfants de cadres ont plus de chances d'être de gros bébés, mais les enfants d'ouvriers sont plus souvent en surpoids dès l'âge de six ans, selon des travaux de la Drees.

Rédigé le

Inégalités sociales : les bébés d'ouvriers de plus petit poids à la naissance
Inégalités sociales : les bébés d'ouvriers de plus petit poids à la naissance

Une étude de la Drees, portant sur 20.000 enfants nés autour de l’année 2007, identifie un lien entre le poids de naissance et classe sociale. Une observation qui corrobore des travaux antérieurs.

Parmi les facteurs de risque de prématurité ou de naissance de petit poids, la DREES mentionne notamment : l’âge, la corpulence, la consommation de tabac et d’alcool, de longs trajets domicile-travail, hypertension et prééclampsie, mais aussi des facteurs liés à l’environnement familial et social (accès aux messages de prévention, etc.).

Selon les données analysées, chez les cadres, 8% des bébés pèsent plus de 4 kg et 5,5% moins de 2,5 kg. À l'inverse, chez les ouvriers, ils sont seulement 5,7% à dépasser 4 kg, contre 8,7% en-dessous de 2,5 kg.

Un bébé est considéré en petit poids quand il pèse moins de 2,5 kg  à la naissance. Ils requièrent une surveillance médicale et alimentaire accrue. Les bébés de petits poids ont, par exemple, des problèmes pour téter, et doivent dans certains cas être alimentés avec une sonde gastrique.

Pour expliquer ce phénomène, l'auteure de l'étude rappelle quelques facteurs de risques d'accouchement prématuré ou de faible poids du bébé : suivi médical insuffisant, emploi éprouvant, faible niveau d'études, consommation d'alcool et de tabac, etc.

Les enfants d’ouvriers davantage en surpoids dès six ans

À six ans, la relation entre poids et classe sociale s'est déjà inversée. Chez les enfants de cadres, 1,3% seulement souffrent d'obésité et 5,9% de surpoids. Chez les ouvriers, ils sont respectivement 5,8% et 9,8%.

"Les habitudes de vie favorisant le surpoids sont plus répandues chez les ouvriers", analyse l'auteure, citant l'absence ou l'irrégularité du petit déjeuner et le temps passé devant un écran. Mais elle précise que ce ne sont pas les seuls facteurs.

Cette enquête de la Drees recèle une bonne nouvelle : "la prévalence de la surcharge pondérale à 5-6 ans a plutôt diminué" en une décennie, en tombant à "moins de 12% en 2013", contre "plus de 14%" en 2001.

Cette enquête de la Drees recèle une bonne nouvelle : "la prévalence de la surcharge pondérale à 5-6 ans a plutôt diminué" en une décennie, en tombant à "moins de 12% en 2013", contre "plus de 14%" en 2001.

avec AFP

Source : "Poids à la naissance et origine sociale: qui sont les enfants les plus exposés au surpoids et à l’obésité ?" – DREES, 20 décembre 2017

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus