Crise de l'hôpital : comment vont fonctionner les urgences cet été ?

Le nouveau ministre de la Santé François Braun a demandé ce dimanche aux ARS de déployer les recommandations de sa "mission flash" sur les urgences. Dans une situation déjà tendue, les hôpitaux vont devoir faire face à un été particulièrement sous tension.

Mathis Thomas avec AFP
Rédigé le
Au total, 41 recommandations ont été présentées par le Dr Braun et son équipe de professionnels de la santé
Au total, 41 recommandations ont été présentées par le Dr Braun et son équipe de professionnels de la santé  —  Shutterstock

Des réponses rapides et fortes pour l’été.” Les résultats de la “mission flash”, commandée par le gouvernement au médecin urgentiste François Braun, désormais ministre de la Santé, doivent permettre de juguler la crise des urgences. Particulièrement pour cet été, qui s’annonce critique pour plusieurs services. 

Avec cette "boîte à outils opérationnelle", "les territoires disposent, jusqu’à la fin du mois de septembre, d’une série de leviers nouveaux pour garantir une réponse adaptée aux besoins de santé des Français", écrit le ministre dans un communiqué

À lire aussi : Urgences en crise : "Je pense qu'il y aura des décès cet été"

41 recommandations

Les textes réglementaires nécessaires à la mise en place de la “mission flash" dans les hôpitaux vont être publiés "dans les premiers jours de cette semaine". Ils concernent par exemple "la revalorisation du travail de nuit à l’hôpital à compter du 1er juillet, les modalités de rémunération des professionnels libéraux mobilisés pour la régulation au Samu".

Au total, 41 recommandations ont été présentées par le Dr Braun et son équipe de professionnels de la santé. Les principales mesures consistent à mettre en place un parcours de soins adapté en amont de la prise en charge, notamment en orientant les patients dans le système de santé.

Le rapport préconise également de "réguler les admissions", soit avec un "triage paramédical à l'entrée" des urgences, soit par une "régulation médicale préalable systématique" par le standard téléphonique du Samu. Des efforts budgétaires doivent également être mis en place pour les personnels hospitaliers.

Nouvelles unités médicales de télémédecine

Concrètement, les équipes de régulation médicale seront renforcées avec des médecins libéraux, parfois spécialisés. Les professionnels de santé retraités et les internes possédant une licence de remplacement sont également appelés à travailler cet été.

Enfin, des unités médicales de télémédecine, incluant un infirmier et un secouriste présents dans un même véhicule, vont être mises en place, afin de réduire le temps d’attente des secours d’urgence.  

Ces mesures nouvelles "seront soutenues par une importante campagne de communication permettant aux Français de comprendre les nouveaux leviers et de mieux s’orienter dans le système de santé", ajoute le ministre.

Urgences : mieux gérer les flux de patients
Urgences : mieux gérer les flux de patients  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !