1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Bronzage

"J'aimerais bronzer nu"... comment me protéger du soleil ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, les a posées à votre place. Aujourd'hui, il est question de protection des parties intimes pour les adeptes du naturisme.

Rédigé le , mis à jour le

"Bronzer nu : protégez vos arrières !", chronique de Mélanie Morin du 13 juillet 2018

Lorsqu'on fait une recherche sur Internet avec l'expression "bronzer", on tombe sur "bronzer vite", "bronzer en anglais", "bronzer sans soleil", "bronzer à Paris". Mais, grosse déception, il n'y a pas de parties intimes dans le lot. Nous allons cependant répondre à cette question.

Pourquoi bronze-t-on ?

Le bronzage est avant tout un mécanisme de défense. Lorsque les UV arrivent sur notre peau, cela induit une sécrétion de mélanine par les mélanocytes, de petites cellules situées au niveau de la peau. Sous cet effet, notre peau brunit, s'épaissit, ce qui crée une protection supplémentaire contre les UV. Puis, la mélanine migre vers d'autres cellules appelées kératinocytes et induit une protection de l'ADN de notre peau pour éviter les mutations génétiques malencontreuses et diminuer, ainsi, le risque de développer un cancer de la peau.

À lire aussi : Excès de soleil, ça chauffe pour notre peau !

Que se passe-t-il quand on expose ses parties intimes au soleil ?

Ce qui bronze, ce sont les parties visibles à l'extérieur. Chez les hommes, il s'agit de la verge et de son extrémité, le gland, avec le prépuce, selon que l'homme soit circoncis ou non. Les testicules, eux, sont plus ou moins à l'abri dans le scrotum. Mais attention, le scrotum est une enveloppe de peau ultra-fine, et les muqueuses ne sont pas loin.

Le gland et la verge peuvent-ils bronzer ?

Oui, le gland et la verge peuvent bronzer car ces parties contiennent des mélanocytes. En revanche, le gland est dépourvu de follicules pileux, ces petites cavités d'où sortent les poils. Or, le follicule pileux est une réserve à mélanocytes. On va donc bronzer un peu moins au niveau du gland, mais c'est une partie qu'il faut absolument protéger.

Et chez la femme ?

Même chose chez la femme : seules les parties visibles à l'oeil nu, à savoir le pubis et les grandes lèvres, bronzent. Les grandes lèvres cachent ce qui est le plus sensible : les petites lèvres, le clitoris et la muqueuse vaginale. Mais les femmes qui s'épilent intégralement doivent également faire attention à l'irritation post-épilatoire qui rend la peau du pubis plus sensible. Il ne faut donc pas lésiner sur la crème solaire et utiliser, de préférence, un indice de protection solaire 50, voire 50+. Enfin, que l'on soit un homme ou une femme, il faut mettre de la crème régulièrement, de manière répétée et en surface, en évitant, surtout, d'en mettre sur les muqueuses.

À lire aussi : Crèmes solaires : à consommer sans modération

Un kit d'initiation au naturisme

Il s'agit d'un kit d'initiation au naturisme que vous pouvez vous procurer sur le site de la revue "La vie au soleil". Il contient un guide qui recense toutes les destinations naturistes, les règles de bonnes pratiques et d'usage et la philosophie du naturisme, et aussi un maillot de bain "soluble", très pratique si l'on est un peu timide et que l'on n'ose pas se mettre directement nu dans l'eau. On enfile donc ce maillot de bain qui est retenu par un fil qui va, lui, se dissoudre au contact de l'eau. Le maillot va alors se détacher et flotter à la surface de l'eau. Il est fabriqué par une ressourcerie bordelaise et est totalement écolo. Pour ceux que l'expérience n'aurait pas convaincu, le kit est livré avec du fil qui permet de recoudre le maillot.

À lire aussi : Le naturisme, un art de vivre
 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Voir aussi sur Allodocteurs.fr