Illustration : notre version ''house'' du docteur Maison (ou bien est-ce le contraire ?)
Illustration : notre version ''house'' du docteur Maison (ou bien est-ce le contraire ?)

Un cas médical complexe élucidé grâce à un épisode de Dr House

Confrontés à un cas médical particulièrement épineux, un médecin allemand a eu une étonnante impression de "déjà-vu"... Et pour cause : tous les ingrédients du mystère (y compris sa solution !) avaient été distillés dans un épisode de la saison 7 de la série Dr House.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
L'élément de prothèse responsable de l'intoxication au cobalt (source : The Lancet)
L'élément de prothèse responsable de l'intoxication au cobalt (source : The Lancet)

Une insuffisance cardiaque aussi sévère qu'inexplicable, une fièvre d'origine inconnue, une inquiétante déficience visuelle et auditive, une mystérieuse inflammation de l'oesophage : le cas de cet Allemand de 55 ans sans antécédent médical sérieux restait un mystère pour la médecine.

Jusqu'à ce qu'un professeur de la Clinique universitaire de Marbourg (Allemagne), Juergen R. Schaefer, fasse le rapprochement avec un épisode de la série américaine Dr House dans lequel était évoqué un cas d'empoisonnement au cobalt, rapporte le 7 février 2014 la prestigieuse revue The Lancet.

"A la recherche d'une cause combinant tous ces symptômes et se souvenant d'un épisode de la série télé Dr House que nous avions utilisé comme matériel pédagogique pour des étudiants en médecine, nous avons suspecté une intoxication au cobalt", explique ce professeur dans un article publié dans la revue médicale britannique.

L'épisode en question, intitulé "Family Practice" ("Médecin de famille", en français), est le onzième de la septième saison de la série. Il a été diffusé pour la première fois il y a précisément trois ans, le 7 février 2011 !

Un dossier médical pratiquement vide

"[Le] dossier médical du patient était pratiquement vide, mis à part le remplacement des deux hanches par des prothèses", indique le médecin.

En novembre 2010, la prothèse gauche, cassée, avait été remplacée par une prothèse métallique. Six mois après, cet homme jusqu'alors en bonne santé, avait commencé à souffrir de symptômes inexplicables allant des reflux oesophagiens aux problèmes cardiaques.

Une fois le rapprochement fait, une radiographie a permis de déceler des débris de métal dans la hanche tandis que des examens de sang et d'urine ont montré une intoxication au cobalt et au chrome, deux métaux utilisés dans la prothèse.

"L'intoxication au cobalt est un cause bien connue de cardiomyopathie depuis plus de cinquante ans, mais principalement pour des employés d'acieries, exposés au métal ou dans des cas de nourriture ou de boisson contaminées par du cobalt", explique ce professeur (voir encadré).

Le remplacement de la prothèse défectueuse a permis de faire baisser les concentrations de cobalt et de chrome dans le sang et de réduire fortement les problèmes cardiaques du patient.

"C'était une chance pour moi d'être au courant de cela grâce à Dr House" explique-t-il à l'AFP. "Tout ceci démontre qu'un divertissement bien réalisé n'est pas seulement capable de divertir et éduquer mais aussi de sauver des vies".

Les consultants médicaux qui ont collaboré, des années durant, à l'écriture de la célèbre série "Dr House" ont de quoi être fiers !

Grégory House, spécialiste en médecine interne

La série télévisée, créée par David Shore en 2004, met en scène un docteur acariâtre, spécialiste en médecine interne.

Alors qu'un cardiologue s'occupe spécifiquement des maladies du cœur ou un pneumologue de celles touchant le poumon, un interniste s'intéresse aux maladies qui affectent plusieurs organes simultanément, comme le lupus, le diabète et la plupart des maladies rares.

L'interniste est aussi parfois le médecin du dernier recours, celui que l'on vient voir quand ces confrères n'ont pas réussi à établir le diagnostic d'une maladie.

Enfin, de plus en plus d'internistes se voient confier le suivi de malades souffrant de plusieurs pathologies simultanées, comme c'est souvent le cas des personnes âgées.

Source : Cobalt intoxication diagnosed with the help of Dr House. J.R. Schaefer et coll. The Lancet, fev. 2014 doi:10.1016/S0140-6736(14)60037-4

VOIR AUSSI :

En 1967, 44 québecois ont été hospitalisés pour des troubles similaires à ceux décrits dans ce cas allemand. Une enquête minitieuse des médecins a permis de découvrir que ces hommes étaient de gros consommateurs d'une marque de bière... à laquelle les brasseurs incorporait de très faibles quantités de cobalt en vue de stabiliser la mousse ! La "cardiomyopathie des buveurs de bière québecois" est un cas célèbre dans l'histoire de la médecine.