Procès Bonnemaison : le point de vue de Jean Leonetti

Nicolas Bonnemaison comparait devant la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques. L'urgentiste, accusé d'avoir empoisonné sept patients en fin de vie, encourt la réclusion à perpétuité. Le médecin assure avoir agi en toute conscience pour soulager la souffrance de ses patients, mais pour le parquet, il a franchi la ligne rouge en donnant intentionnellement la mort à des personnes en état de grande fragilité. Jean Leonetti était l'invité du Magazine de la santé, le 11 juin 2014, pour réagir à cette affaire.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Procès Bonnemaison : le débat sur l'euthanasie relancé - Entretien avec Jean Leonetti
Procès Bonnemaison : le débat sur l'euthanasie relancé - Entretien avec Jean Leonetti

Le médecin est accusé d'avoir abrégé la vie de sept personnes âgées, cinq femmes et deux hommes, entre mars 2010 et juillet 2011, dans une unité du service des urgences de l'Hôpital de Bayonne. Il comparait libre durant le procès qui devrait se tenir jusqu'au 27 juin 2014. A ce jour, aucune famille de victime n'a porté plainte. L'une d'entre elles s'est portée partie civile.

Derrière l'affaire judiciaire, c'est le débat sur l'euthanasie qui se joue dans ce procès hors norme. Plus de 70 témoins sont attendus à la barre : les familles des victimes mais aussi des experts comme Jean Leonetti, député UMP à l'origine de la loi de 2005 sur la fin de vie.

VOIR AUSSI :