Méningite : une étudiante de 19 ans décède en Moselle

Une étudiante de 19 ans est morte, dimanche 2 mars 2014, dans un hôpital de Thionville (Moselle), des suites d'une méningite à méningocoque, selon un communiqué de l'Agence régionale de santé de Lorraine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Méningite : une étudiante de 19 ans décède en Moselle

Les personnes susceptibles d'avoir été en contact rapproché avec elle ont été identifiées et se sont vues délivrer un traitement antibiotique approprié, précise l'Agence régionale de Santé (ARS).

Le méningocoque est une bactérie se transmettant d'une personne à l'autre, par l'intermédiaire des postillons et lors de contacts directs, proches, prolongés ou répétés, mais il ne survit pas en dehors du corps humain, ni dans l'air ni sur les objets, d'où un "très faible risque de transmission" dans les lieux publics, rappelle l'ARS.

Cette situation n'induit "aucune mesure sanitaire au niveau de la Faculté de droit" de Metz, où étudiait la jeune femme, d'autant plus que cette semaine correspond à la période des congés universitaires, a complété pour sa part l'Université de Lorraine.

Les résultats biologiques ont montré qu'il s'agissait d'un cas "méningocoque de sérogroupe B", a précisé l'ARS.

Fin février, trois jeunes hommes étaient également décédés de méningite à Nice.

Selon le site Internet d'information dédié aux infections à méningocoque (Info-meningocoque.fr), la maladie peut être détectée par l'un des signes suivants : une fièvre élevée mal supportée, une ou plusieurs taches rouges ou violacées sur la peau.

VOIR AUSSI :