Martin Hirsch bientôt nommé à la tête de l'AP-HP

Martin Hirsch bientôt nommé à la tête de l'AP-HP

Le président de l'Agence du service civique, Martin Hirsch, va être nommé prochainement à la tête de l'AP-HP (hôpitaux parisiens), en remplacement de Mireille Faugère, a-t-on appris mercredi 6 novembre 2013 de source proche du dossier.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

A 49 ans, M. Hirsch va donc prendre la direction du premier centre hospitalo-universitaire (CHU) d'Europe. L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui dispose d'un budget annuel d'environ 7 milliards d'euros, est le premier employeur d'Ile-de-France avec 92.000 professionnels, dont 22.000 médecins et 51.000 personnels soignants.

Ses 37 établissements (dont l'Hôtel-Dieu) répartis dans toute l'Ile-de-France accueillent chaque année sept millions de patients (ce qui représente 10% de l'hospitalisation en France). Plus de 200.000 actes de chirurgie y sont effectués.

Ancien responsable d'Emmaüs France, Martin Hirsch avait été nommé en 2009 Haut commissaire aux solidarités actives. Il est le père du RSA (revenu de solidarité active).

Il remplacera donc Mireille Faugère, à la tête de l'AP-HP depuis septembre 2010. Le changement de direction intervient sur fond de tensions autour du plan stratégique visant à atteindre l'équilibre financier en 2012. Il survient surtout en pleine polémique sur la fermeture des urgences de l'Hôtel-Dieu, devenue un enjeu électoral à quelques mois des municipales.

La rénovation de l'établissement ayant été jugée trop coûteuse, celui-ci doit être remplacé par un centre de recherche, sans lits d'hospitalisation.

 

Les hôpitaux parisiens assurent annuellement 38.000 naissances et reçoivent plus d'un million de personnes aux Urgences (soit une urgence toutes les 30 secondes). Outre les fonctions de soins, l'AP-HP est un centre de recherche médicale ainsi qu'un grand centre d'enseignement avec 7 facultés de médecine, 27 instituts de soins infirmiers et écoles spécialisées (sages-femmes, cadres de santé paramédicaux...).