Bientôt des patchs nicotiniques dans les supermarchés ?

Le PDG de Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, souhaite commercialiser des patchs nicotiniques dans les parapharmacies de ses supermarchés. Une mesure qui selon lui permettrait de lutter plus efficacement contre le tabac en abaissant les prix de ces produits.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Entretien avec le Dr Philippe  Presles, tabacologue
Entretien avec le Dr Philippe Presles, tabacologue

Estimant que le gouvernement « ne prend pas les mesures nécessaires pour lutter contre le tabac », Michel-Edouard Leclerc, le PDG de l'enseigne de distribution Leclerc, a déclaré samedi au micro de RTL qu'il voudrait pouvoir vendre des substituts nicotiniques, notamment des patchs, dans ses supermarchés.

« Ce que je propose, ce n'est pas de les mettre en tête de gondole entre les petits pois et la charcuterie. Ce que je veux, c'est que ce soit vendu sous le contrôle d'un pharmacien, dans nos parapharmacies, dans des circuits qui se font plus concurrence, pour que ce soit moins cher », a expliqué le patron du réseau de grande distribution. « Ce que j'essaie de faire c'est d'interpeller le gouvernement », a-t-il ajouté.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a dit vendredi étudier « toute une série d'options » pour son plan de lutte contre le tabac.

Selon M. Leclerc, la mesure « la plus efficace » serait de « permettre au fumeur d'acheter moins cher un traitement qui, actuellement, lui est très peu remboursé ».

« Aujourd'hui on peut trouver une cigarette électronique partout, y compris en supermarché, mais on ne peut pas trouver de patchs anti-tabac, de substituts nicotiniques, même dans nos rayons de parapharmacies. C'est assez étonnant », a-t-il dit.

La ministre de la Santé dévoilera le 17 juin les grandes orientations d'un projet de loi sur la santé qui sera ensuite présenté à l'automne. Elle doit aussi remettre dans les semaines à venir un « Plan national de réduction du tabagisme » demandé par François Hollande.


Pour en savoir plus :

Sur allodocteurs.fr :



 

Le prix des patchs nicotiniques varie du simple au double, en fonction des pharmacies. Celles-ci sont en effet libres de fixer les prix. A titre d'exemple, pour une boîte de 28 patchs (à raison d'un patch par jour) on pourra débourser environ entre 30 et 60 euros. A noter que l'Assurance Maladie prend en charge les traitements par substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur... ) à hauteur de 50 € par année civile et par bénéficiaire, sur prescription médicale établie par un médecin ou une sage-femme. Pour les femmes enceintes, ce montant est porté à 150 € depuis le 1er septembre 2011.