Bangladesh : abrogation d'une loi discriminante sur les lépreux

Depuis plus d’un siècle, une loi préconisait la ségrégation des lépreux au Bangladesh. Cette loi sur les lépreux datait de 1898, héritage du temps où le Bangladesh faisait encore partie de l’Empire britannique.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

"Le parlement a abrogé la loi au nom de la dignité humaine, des droits de l’homme et pour mettre fin à la discrimination qu'ont subi pendant plus d'un siècle les malades de la lèpre', a indiqué Joynal Abedin, porte-parole du parlement.

Le Bangladesh compte environ 50 000 lépreux dont la plupart sont mis au ban de la société ou contraints d'aller se faire soigner dans des centres spécialisés. La lèpre fut longtemps incurable et très mutilante, entraînant l'exclusion systématique des lépreux et leur regroupement dans des léproseries au début du 20ème siècle. Endémique dans certains pays tropicaux, en particulier en Asie, la lèpre est une maladie peu contagieuse.

Il s'agit d'une maladie infectieuse chronique qui se transmet par les gouttelettes d'origine buccale ou nasale de patients sévèrement atteints.  Elle touche les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses. Sans traitement, elle peut provoquer une faiblesse, voire une atrophie musculaire et des incapacités irréversibles. Aujourd'hu,i des traitements antibiotiques permettent de traiter les malades.

Une nouvelle loi devrait permettre aux lépreux l’'ccès gratuit aux soins.

En savoir plus :