Bactériographie : des œuvres d'art en bactéries

Zachary Copfer, le nouveau Warhol du XXIème siècle, a inventé la bactériographie pour reproduire des photos avec... des bactéries ! En combinant les techniques de croissance des bactéries dans des boites de Pétri et certaines étapes du développement de photographies argentiques, ce microbiologiste américain devenu artiste a réussi à créer de magnifiques portraits. Obsessionnels de l'hygiène, s'abstenir!

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Photo ©The Big Bang UK Young Scientists & Engineers Fairs/Zachary Copfer
Photo ©The Big Bang UK Young Scientists & Engineers Fairs/Zachary Copfer

Une technique alliant art et microbiologie

Zachary Copfer, un jeune microbiologiste américain, a inventé la "bactériographie". Une nouvelle technique artistique surprenante, alliant art et microbiologie.

Des célébrités britanniques se sont prêtées au jeu, de Zachary Copfer à l'occasion de la convention anglaise des scientifiques " The Big Bang UK Young Scientists and Engineers Fair" qui se déroulera du 13 au 16 mars 2014.

Après avoir prélevé leurs propres bactéries (Miam!), l'artiste leur a "tiré le portrait" dans une boîte de Pétri.

Ressemblant étrangement aux sérigraphies de Pop'art, les tableaux qu'il a créés sont élaborés à partir de colonies de bactéries poussant dans des boîtes de culture.

Celles-ci contiennent un milieu nutritionnel (comme de la gélose) et sont habituellement utilisées en microbiologie pour faire pousser des bactéries.

Un tableau fait de colonies de bactéries

Le nouveau Warhol a eu l'ingénieuse idée de prendre comme pochoir une photo pixélisée faite de zones d'ombres et de lumières, imprimée sur un papier transparent.

En projetant des rayons ultraviolets à travers ce pochoir en direction de la boîte de Pétri remplie de bactéries, il a provoqué une croissance rapide de ces agents microbiens sous les zones d'ombres.

Les bactéries exposées aux rayonnements ultraviolets ont quant à elles, été tuées. La croissance terminée, il a réussi à obtenir un portrait fait exclusivement de bactéries.

Pour fixer l'image, un temps de congélation a été nécessaire, suivi de la pose d'une couche d'acrylique. La couleur du tableau a été fonction du type de bactéries choisies.

Vous ne saviez pas quelle œuvre d'art accrocher dans votre salon ? Investissez dans une "bactériographie".

Sources :