66,3 millions de Français !

66,3 millions de Français !

Un hiver clément a fait diminuer les décès, tandis que les naissances se stabilisaient après plusieurs années de légère baisse : la population de la France a progressé de 0,4% en 2014, pour atteindre 66,3 millions d'habitants, selon les chiffres publiés ce 13 janvier par l'Insee.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Au 1er janvier 2015, 64,2 millions de personnes vivaient en France métropolitaine et 2,1 millions dans les cinq départements d'outre-mer (y compris Mayotte), a précisé l'Institut national de la statistique. Le total de 66,3 millions représente une hausse de près de 300.000 personnes sur un an.

La France reste le deuxième pays le plus peuplé de l'UE, derrière l'Allemagne et devant le Royaume-Uni. 

Comme par le passé, la croissance de la population est principalement portée par le "solde naturel", c'est-à-dire l'excédent des naissances (820.000 bébés nés en France en 2014) sur les décès (au nombre de 556.000).

Stabilisation des naissances, décès moins nombreux

En 2014, les décès ont été moins nombreux que l'année précédente, en raison d'un hiver doux et d'une épidémie de grippe saisonnière de faible intensité et de courte durée. 

Les naissances de leur côté se sont "stabilisées après une légère baisse entamée en 2010", a souligné lors d'une conférence de presse Marie Reynaud, cheffe de l'unité des études démographiques et sociales de l'Insee. La baisse du nombre de femmes en âge de procréer a été compensée par une hausse de la fécondité. 

Le "solde migratoire", soit l'excédent des entrées par rapport aux sorties du territoire, a contribué de façon beaucoup plus marginale à la croissance de la population. 

Au sein de l'Union européenne, l'Irlande et la France restent les pays les plus féconds avec deux enfants par femme. L'âge moyen des mères à leur accouchement (tous rangs de naissance confondus) continue d'augmenter (+0,1 an à 30,3 ans). 

L'espérance de vie repart à la hausse

L'espérance de vie, qui avait marqué le pas, est repartie à la hausse (79,2 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes). En 20 ans, l'espérance de vie des femmes a progressé de 3,6 ans, celle des hommes de 5,6 ans, l'écart entre les deux sexes ne cessant de se réduire.

Le vieillissement de la population s'est poursuivi, mais à un rythme moins marqué que dans d'autres pays d'Europe, du fait de la plus grande fécondité de la France.

Source : Bilan démographique 2014- Des décès moins nombreux - Insee Première n° 1532, janvier 2015 [pdf]

VOIR AUSSI :