VIH : vérifier soi-même sa sérologie, possible dès 2014

Les autotests, permettant à une personne de savoir en quelques minutes si elle est porteuse du virus du sida (VIH), devraient être disponibles en France à partir de 2014, a annoncé le 7 novembre 2013 la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Rédigé le

VIH : vérifier soi-même sa sérologie, possible dès 2014
VIH : vérifier soi-même sa sérologie, possible dès 2014

"L'année 2014 sera celle de la mise en place des autotests. J'ai donné le feu vert à la demande des autorisations nécessaires pour ces autotests qui permettront à une population limitée, mais bien identifiée, de pouvoir pratiquer des tests", a déclaré Marisol Touraine lors d'une audition devant une commission parlementaire sur les financements pour la santé.

Selon l'InVS, 6.100 personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2011. On estime que 30.000 à 40.000 personnes vivent avec le VIH sans le savoir.

Ces autotests s'adresseront "[aux personnes] qui ne souhaitent pas se rendre dans les centres de dépistage ou les hôpitaux".

Disponibles depuis 1996 aux Etats-Unis, ces autotests avaient reçu, courant mars, l'avis favorable en France du Conseil national du Sida (CNS), tandis que le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) avait lui insisté sur la nécessité de bien les encadrer pour éviter les erreurs d'interprétation de leurs résultats ou leur usage forcé, par exemple par les employeurs à l'embauche.

Les autotests sont comparables aux TROD (Test Rapide d'Orientation Diagnostique) qui sont utilisés par des associations, hors milieu hospitalier, et permettent d'apporter une réponse en quelques minutes (contre plusieurs jours pour le test classique à l'hôpital). Ces autotests permettent, à partir d'un simple échantillon de salive ou bien de sang, de donner un résultat rapide sur la présence d'anticorps spécifiques produits en cas d'infection par VIH. A noter que ces anticorps ne sont détectables par de tels tests que deux à trois mois après la transmission du virus.

L'introduction des autotests permettrait de découvrir 4.000 séropositivités et d'éviter 400 nouvelles infections par an en France, d'après le CNS qui s'appuie sur des projections effectuées pour les Etats-Unis par l'autorité sanitaire de ce pays.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :