Un patient peut-il délier un médecin du secret médical ?

Comment trouver un équilibre entre secret médical et bonne prise en charge du patient (entourage, corps médical…) ?

Rédigé le , mis à jour le

Un patient peut-il délier un médecin du secret médical ?

Les réponses avec le Dr Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologie du Conseil de l'Ordre des médecins :

"Le patient peut tout à fait délier le médecin du secret médical à partir du moment où il présente une pathologie particulière et qu'il souhaite que sa famille soit mise au courant. Un article du code de déontologie permet de déroger relativement pour permettre à la famille de prendre en charge comme il faut un patient par exemple en fin de vie. Cela permet aussi à la famille de se resserrer de se ressouder, cela est très important. Le médecin a le droit dans le code de déontologie de faire ça.

"Il est intolérable que des médecins parlent d'un patient célèbre ou pas, s'ils ne sont pas concernés par le suivi de ce même patient. Il appartient soit à ceux qui estiment avoir été lésés en particulier la famille ou autre de porter plainte. Sinon le conseil départemental peut tout à fait se saisir d'une affaire. Cela n'arrive peut-être pas assez souvent mais il y a une réflexion à l'heure actuelle et qui fait que probablement l'Ordre des médecins va aussi se pencher sur cette question parce que cela n'est pas normal.

"Tout le monde a le droit au respect du secret médical et même le patient ne peut pas délier le médecin du secret, même la mort ne délie pas le médecin du secret."

En savoir plus sur le secret médical

Dossier :

Questions/réponses :