Troubles bipolaires : quand peut-on arrêter les traitements ?

Puis-je arrêter mon traitement (valpromide) ? J'ai fait il y a douze ans un accès maniaque. Pouvez-vous parler des effets secondaires des traitements ? Ils sont très lourds, et poussent souvent les patients à les arrêter. Les réponses avec le Dr Florian Ferreri, psychiatre.

Rédigé le , mis à jour le

Troubles bipolaires : quand peut-on arrêter les traitements ?

"Quand on a pris un thymorégulateur de façon prolongée, il est parfois possible de diminuer un peu la posologie ou de changer les traitements surtout si l'environnement du patient le permet : s'il y a moins de stress, s'il y a une modification… Mais ce n'est pas parce que l'on a été bien longtemps que le traitement n'est plus efficace. Au contraire cela signifie peut-être que le traitement est très efficace. Il faut donc vraiment bien réfléchir avec son psychiatre des avantages et des inconvénients d'arrêter le traitement.

"Dans certaines situations, on est obligé d'arrêter le traitement ou de changer de traitement parce qu'on décide d'une grossesse, il y a des événements autres qui nous incitent à changer le traitement. Mais si tout va bien, s'il n'y a pas d'effets secondaires, on considère qu'il vaut mieux garder le traitement de façon prolongée.

"Il s'agit de médicaments pour lesquels il y a des avantages et des inconvénients. Les effets secondaires dépendent un peu des différents traitements. Tout dépend de la sensibilité personnelle. Certains patients peuvent ressentir des tremblements ou une fatigue excessive, ou parfois une prise de poids. C'est très variable d'une personne à une autre et il faut voir avec son médecin traitant pour gérer ces inconvénients et en tirer un maximum de bénéfices."

En savoir plus sur les troubles bipolaires

Dossier :

Questions/Réponses :