Sevrage alcoolique : une psychothérapie en plus du traitement médicamenteux ?

La psychothérapie n'est-elle pas indispensable en parallèle d'une prise de médicaments pour une bonne observance ?

Rédigé le , mis à jour le

Sevrage alcoolique : une psychothérapie en plus du traitement médicamenteux ?

Les réponses avec le Pr Michel Reynaud, psychiatre, addictologue :

"La psychothérapie est utile puisqu'en général, quand on est dépendant depuis de nombreuses années, on a sérieusement abîmé son entourage. Et il y a au minimum une réflexion sur ce sujet. Ensuite, il y a en général des facteurs individuels de vulnérabilité, de personnalité. On peut être un preneur de risque important et on peut réfléchir sur les raisons pour lesquelles on est preneur de risque, et surtout comment le limiter… On rajoute par la psychothérapie un petit peu plus de contrôle cortical.

"On peut aussi avoir des crises d'angoisse, on est mal dans ses relations avec les autres, on ne se sent pas très à l'aise et dans ce cas on boit car cela permet d'apaiser sa tension, d'apaiser des traumatismes antécédents, de se sentir à l'aise avec les autres et là aussi le travail psychothérapique permet de le comprendre et de rajouter au contrôle que donne la biologie."

En savoir plus sur le sevrage alcoolique

Dossiers :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus