Pour accompagner votre café (du matin, pas celui du soir !)

Impossible de démarrer une journée sans un café ? Besoin d'un expresso pour ne pas subir le coup de barre de l'après-midi ? Adepte du café du soir ? Cet article est pour vous. Voici quelques réponses bien serrées aux questions que vous pourriez vous poser sur cette boissson si prisée dont beaucoup ne peuvent se passer.

Rédigé le , mis à jour le

Pour accompagner votre café (du matin, pas celui du soir !)
Pour accompagner votre café (du matin, pas celui du soir !)

Effet coup de fouet en combien de temps ?

La caféine, substance psychoactive la plus consommée dans le monde, est absorbée rapidement par le tube digestif. Après avoir atteint le cerveau cinq minutes seulement après son ingestion, la caféine stimule le système nerveux central par action compétitive avec l'adénosine* en moins d'une heure.

Du café dans les excréments des éléphants ?

Insolite mais vrai, des Thaïlandais ont innové en faisant manger et digérer des grains de cafés à des pachydermes. Baptisés "l'ivoire noir", ces grains de café récupérés (et lavés) sont consommés par les grands amateurs de café. Il est devenu l'un des cafés les plus prisés et les plus chers au monde. A bon entendeur...

Son action au niveau de l'hypophyse va permettre la production d'adrénaline, majorant notre niveau d'attention, entraînant ce fameux effet "coup de fouet" à notre organisme. Elle favorise aussi la production de dopamine, hormone du plaisir, qui contribue à la dépendance à la caféine.

Comment la caféine agit-elle sur le sommeil ?

La caféine peut toutefois perturber les cycles du sommeil. Des travaux publiés en novembre 2013 dans la revue Journal of Clinical Sleep Medicine ont mis en lumière que la consommation de caféine moins de six heures avant le coucher entraînait une réduction très significative de la durée de sommeil.

Cette étude, très rigoureuse méthodologiquement, a consisté à évaluer les effets d'un comprimé de caféine (400 mg, équivalente à trois expressos) administré six heures, trois heures ou quelques instants avant l'heure du coucher. Afin d'eviter tout effet psychologique associé à la réputation du breuvage, trois comprimés devaient être consommés quotidiennement par tous les participants de l'étude, deux étant des placebos (excepté le dernier jour de l'expérience, où tous les comprimés étaient des placebos). Résultat : la consommation de la dose de caféine a fait systématiquement perdre une heure de sommeil aux participants. Fait surprenant : bien que tous aient ressenti une baisse de la qualité de leur sommeil, aucun ne s'est aperçu avoir moins dormi.

Certaines personnes peuvent avoir l'impression que le café ne les empêchera pas de s'endormir, mais la qualité de leur sommeil n'en sera pas moins altérée. Toutefois, chez les "buveurs chroniques" de café, les perturbations du sommeil semblent disparaître avec le temps.

Addict au café ?

Méfiance avec la consommation excessive de caféine qui peut provoquer des effets néfastes sur la santé : une augmentation de la fréquence cardiaque, des insomnie, une irritabilité, des angoisses, des impatiences.

Contrairement aux idées reçues, la dépendance à la caféine existe. Un arrêt brutal de consommation de caféine, peut provoquer - à fréquence variable selon les individus - des maux de tête, des nausées, une somnolence, une irritabilité, une fatigue. Pour ne pas subir les effets secondaires du café, il ne faut pas excéder une consommation de 200 mg de café­ine par jour. Soit l'équivalent de deux tasses de café filtre ou de trois expressos.

Caféine : un antioxydant majeur ?

Connu pour ses vertus stimulantes, d'autres bienfaits de la caféine sont souvent oubliés. Consommée sous forme de café, thé ou cola, la caféine améliore les capacités de concentration, augmente la vigilance, diminue la somnolence et lutte contre la fatigue.

Ses propriétés antioxydantes lui confèrent un atout protecteur contre certaines maladies cardiaques et certains cancers. Elle contribue à une diminution de la fatigue musculaire en favorisant une meilleure oxygénation des muscles. Utilisée sous forme de crème, la caféine est l'une des rares substances qui a un réel succès sur la cellulite en favorisant la destruction des cellules graisseuses.

 

*L'adénosine, neuromodulateur du système nerveux central (SNC), entraîne un ralentissement de l'activité nerveuse et donc une somnolence. La caféine stimule le SNC en bloquant les récepteurs de l'adénosine, ce qui lui confère ses propriétés éveillantes.

Source : Caffeine Effects on SleepTaken 0, 3, or 6 Hours before Going to Bed. C. Drake, T. Roehrs, J. Shambroom, T. Roth. J.Clin.Sleep.Med. nov. 2013 doi:10.5664/jcsm.3170.


En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus