Numerus clausus : qu'est-ce que c'est ?

Selon le Quotidien du Médecin, le gouvernement souhaiterait maintenir à 7.500 le nombre d’étudiants autorisés à passer en deuxième année de médecine en 2014. C’est la troisième année consécutive que ce "numérus clausus" est ainsi gelé.

Rédigé le , mis à jour le

Numerus clausus : qu'est-ce que c'est ? (reportage du 10 mars 2011)

Les places sont chères pour accéder en deuxième année d'études de médecine, de pharmacie, d’odontologie ou de sages-femmes... Si les concours est si sélectif, c'est à cause du numerus clausus, un quota fixant le nombre d’étudiants autorisés à suivre ces études.

Selon le Quotidien du Médecin, qui se réfère le 12 novembre à plusieurs sources proches du dossier, le gouvernement français désire maintenir le numérus clausus à 7.500 étudiants en 2014. Toutefois, le nombre d’étudiants originaires d’autres filières autorisés à intégrer la 2ème année de médecine pourrait augmenter (il est actuellement plafonné à 500 élèves).

Dans ce reportage de mars 2011, nous expliquions ce qu'est précisément le numérus clausus, et quelle est sa raison d'être. Créé en 1971 pour limiter le nombre de praticiens sur le territoire et mieux maîtriser les dépenses de santé, ce dispositif est fréquemment accusé de contribuer au développement des "déserts médicaux".

En savoir plus

Actualités :

Dossiers :

Sponsorisé par Ligatus