Métropole et Outre-mer : l'équité de teneur en sucre des aliments définitivement votée

"Visant à garantir la qualité de l'offre alimentaire en outre-mer", le Parlement adopte définitivement la proposition de loi socialiste qui consiste à rééquilibrer la teneur en sucre des aliments consommés outre-mer. Le texte est adopté après un dernier vote du Sénat établi mardi 21 mai 2013.

Rédigé le

Métropole et Outre-mer : l'équité de teneur en sucre des aliments définitivement votée
Métropole et Outre-mer : l'équité de teneur en sucre des aliments définitivement votée

"C'est un texte de santé publique et d'égalité pour mettre un terme à des pratiques discriminantes qui visent les outre-mer depuis bien trop longtemps ", lance Victorin Lurel, ministre des Outre-mer.

Des aliments moins sucrés, des dates de péremption limitées : le texte instaure une égalité au niveau de la quantité des contenants alimentaires entre les DOM-TOM et la métropole. Il entrera en vigueur dans les six mois à venir après sa promulgation. Le temps de laisser les distributeurs écouler leurs stocks.

"C'est la première fois que nous évoquons les questions relatives à la qualité de l'offre alimentaire en outre-mer", s'ému Serge Larcher, président PS de la délégation sénatoriale à l'outre-mer.

La loi s'appliquera en Guyane, Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Mayotte, St-Barthélémy, St-Martin et St-Pierre-et-Miquelon. La Polynésie Française, la Nouvelle Calédonie et Wallis-et-Futuna ne sont pas mentionnés ayant des compétences propres en matière de santé.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :