Mediator : un expert menacé

Un expert de la Commission d'autorisation de mise sur le marché affirme avoir été menacé par un proche du laboratoire Servier. Cette information est révélée par le quotidien Libération, dans son édition du 22 septembre 2011.

Rédigé le

Mediator : un expert menacé
Mediator : un expert menacé

Mis en examen pour "tromperie" et "escroquerie", Jacques Servier doit faire face à une nouvelle attaque. Libération révèle ce matin le témoignage d'un médecin, expert à l'Afssaps, et membre de la Commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM). Celui-ci affirme, dans un rapport datant du 12 janvier 2011, avoir été menacé par un cadre des laboratoires Servier, Jean-Roger Claude. Si le médecin ne désigne pas directement ce dernier, c'est Irène Frachon qui a donné son nom lors de son audition avec les gendarmes en janvier 2011. Professeur de toxicologie, consultant pour Servier, Jean-Roger Claude est également marié à la directrice de la toxicologie du laboratoire.

A la suite d'une commission AMM, l'expert, qui a aidé Irène Frachon dans son combat contre le Mediator®, affirme avoir été abordé "de façon très agressive" par un autre membre "ayant des liens très importants avec (…) Servier". "Ses propos mêlés d'insultes ont d'abord portés (…) sur ma carrière, disant qu'en relation avec le livre de Madame Irène Frachon, qui était alors en discussion, ma carrière serait stoppée". Le docteur ajoute "il a abordé ma famille (…) disant que ma famille et moi-même devions nous méfier du fait du soutien que j'avais apporté à Madame Frachon. Je dois dire que j'étais très perturbé par cette agression verbale et que mes souvenirs sont confus mais je suis certain qu'il a cité mon épouse et pratiquement certain aussi pour mes enfants."

Irène Frachon confie à Libération que le docteur l'avait appelé en pleurant : "il avait un tel stress traumatique qu'il n'arrivait pas à parler".

Autre fait embarrassant pour Servier et pour le professeur Claude, ce dernier aurait utilisé le mail de sa femme pendant plusieurs années, comme adresse professionnelle. Servier aurait donc eu accès à tous les échanges entre l'Afssaps et l'AMM, ce qui lui permettait d'être informé des délibérés concernant le Mediator®, mais également des autres médicaments de ses concurrents. Selon Jean-Roger Claude il y a "peut-être" pu y avoir confusion, mais affirme qu'il possède son propre mail. Pourtant, selon le quotidien, plusieurs sources confirment qu'il utilisait encore ce mail mi-2010. 

L'Afssaps et le docteur ont été contactés par Libération, mais préfèrent réserver leurs commentaires à la justice.

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Dans les médias :