Mediator : Servier indemnise une victime à l'amiable

Après le report du procès de Jacques Servier, président des laboratoires éponymes, qui ont fabriqué les Mediator, une victime jette l'éponge. Elle vient de signer un accord dans le cadre d'une transaction extrajudiciaire et devrait retirer sa plainte. Entretien avec Me Charles Joseph Oudin, avocat des victimes. 

Rédigé le

Mediator : Servier indemnise une victime à l'amiable

L'affaire est révélée par le quotidien La Nouvelle République. Une poitevine de 59 ans, souffrant d'une double valvulopathie cardiaque, liée à l'usage du Mediator vient de signer un accord amiable avec le laboratoire Servier. Le montant de la transaction est soigneusement caché. En échange, l'avocat de la victime, Me François Gaborit, qui estimait le préjudice de cette dernière à 350.000 euros devrait retirer sa plainte auprès du tribunal de grande instance de Poitiers.

Commercialisé entre 1976 à 2009 en France, le Mediator a déjà causé des centaines de morts. Il pourrait à long terme provoquer entre 1.300 et 1.800 décès. Jacques Servier, le patron du laboratoire, est donc sous le coup de plusieurs inculpations.

Son procès qui devait s'ouvrir à Nanterre en mai 2013 à été reporté à 2014. Des délais trop long pour les victimes. D'autres transactions privées seraient en cours.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :