Malaise à l'Assistance publique de Paris

Plus de 300 élus syndicaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce matin, le 6 mars 2012, devant son siège. Ils réclament l'ouverture de négociations et dénoncent les restructurations en cours dans différents hôpitaux d'Ile-de-France.  

Rédigé le

Malaise à l'Assistance publique de Paris

"Toujours moins de moyens et de personnels pour soigner la population. L'AP-HP en danger, sauvons l'hôpital public", voilà ce que l'on pouvait lire sur les banderoles des manifestants. Personnels administratifs et hospitaliers de l'AP-HP étaient réunis à Paris, pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et réclamer l'ouverture de négociations sur les moyens syndicaux.

La direction a accepté d'ouvrir des "discussions" en début d'après-midi sur le sujet après avoir "échangé avec les élus", a déclaré à l'AFP Christian Poimboeuf, directeur des ressources humaines.

 A voir aussi