Hôpital : mieux gérer les lits pour désengorger les Urgences

Un rapport remis ce lundi 30 septembre 2013 à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, détaille une série de recommandations pour mieux gérer les lits d'hospitalisation à la sortie des Urgences, afin de lutter contre la saturation de ces services. Les explications du Docteur Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf).

Rédigé le

Entretien avec le Dr Patrick Pelloux, urgentiste

L'asphyxie des Urgences est la conséquence de la saturation de tout le reste de l'hôpital, c'est la conclusion du rapport remis par le Pr Pierre Carli, président du Conseil national de l'urgence hospitalière (CNUH).

Le manque de lits, dits d'"aval", pour les patients devant être hospitalisés à la sortie des urgences, oblige les médecins à passer près d'un tiers de leur temps au téléphone afin de trouver des places dans différents services ou dans d'autres hôpitaux.

Marisol Touraine a lancé en avril 2013 un plan pour déployer des services chargés exclusivement de gérer les lits dans 150 hôpitaux, sur trois ans. Finalement, la ministre de la Santé a annoncé ce matin que ce dispositif allait concerner 162 établissements.

Parmi les autres mesures préconisées dans le rapport : la mise en place dans chaque hôpital d'une unité de lits polyvalents, permettant d'accueillir le surplus de patients, ou encore des consultations spécialisées non programmées pour les patients adressés par leur médecin traitant, afin de contourner les services d'urgences.

La remise de ce rapport intervient à quelques jours d'un mouvement prévu le 15 octobre 2013 et lancé par le Samu-Urgences de France qui appelle les urgentistes "à ne plus rechercher eux-mêmes les lits d'hospitalisation en aval des Urgences".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :